Maroc – Guinée : Une coopération « très dynamique » dans le domaine des hydrocarbures

Le ministre guinéen des Hydrocarbures, Diakaria Koulibaly donne à Marrakech une déclaration à la MAP

Le Maroc et la Guinée entretiennent une coopération « très dynamique » dans différents secteurs, notamment dans le domaine des hydrocarbures, a affirmé, le 6 février à Marrakech, le ministre guinéen des Hydrocarbures, Diakaria Koulibaly.
Le responsable guinéen, qui intervenait lors du 2è sommet marocain du pétrole et du gaz, a rappelé que son ministère a conclu en 2016 un partenariat avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), qui a permis la formation d’au moins une centaine de collaborateurs dans ce domaine.

M. Koulibaly a, d’autre part, indiqué que cette conférence de deux jours est d’ »une extrême importance », en ce sens qu’elle offre l’occasion de discuter des questions inhérentes aux domaines du pétrole et du gaz, et de tisser et développer les liens d’amitié et de coopération entre la Guinée-Conakry et le Royaume dans le domaine des hydrocarbures.
Et de poursuivre que cette rencontre se veut aussi un espace propice pour discuter avec des partenaires et des professionnels du secteur, et constitue l’occasion de présenter les opportunités d’investissement qu’offre la Guinée dans ce domaine.

Il a ainsi passé en revue le potentiel de son pays dans le domaine des hydrocarbures, notant que son département a procédé à la révision du code pétrolier en 2014 pour qu’il soit adapté à l’évolution que connaît le secteur et, partant, favoriser les investissements dans ce domaine.
Organisé par l’ONHYM en collaboration avec IN-VR Oil & Gas, le 2è sommet marocain du pétrole et du gaz (6-7 février) se veut une occasion pour débattre des questions clés relatives à l’exploration pétrolière et gazière au Maroc, du potentiel onshore et offshore de la façade atlantique et de la Méditerranée, des opportunités d’investissement, ainsi que des enjeux énergétiques africains.