Les principaux indicateurs du secteur de l’énergie électrique ont entamé l’année 2021 sur une croissance positive, après plusieurs mois de croissance négative dans le sillage de la crise sanitaire, indique la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).
La production de l’énergie électrique s’est ainsi améliorée de 1,8% au titre du mois de janvier 2021, après un recul de 3,9% au terme de l’année écoulée, fait savoir la DEPF dans sa note de conjoncture de mars 2021. Cette augmentation s’explique, particulièrement, par l’accroissement de la production privée de 5,6% et de celle des projets de la loi 13-09 de 12,6%, allégé par le recul de la production de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) de 12,1%, précise la même source.
Cette évolution s’est traduite par une baisse du volume de l’énergie importée de 22,2%, à fin janvier 2021, après +17% à fin janvier 2020 et la hausse de l’énergie exportée de 6,7% (après -46,7%), dans un contexte de l’augmentation de l’énergie appelée nette de 1,2%, après +0,6%, souligne la DEPF.
Quant à la consommation de l’énergie électrique, elle a augmenté de 1% à fin janvier 2021, après un repli de 1,5% à fin 2020 et une hausse de 1,4% l’année précédente, portée par le renforcement des ventes de l’énergie de “très haute, haute et moyenne tension” de 8,8% (après +0,2% il y a une année) et de celle de basse tension de 7,7% (après +5,2%).