L’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE, Branche Eau) a annoncé la mis en place en coordination avec les autorités locales de Taroudant, d’un programme de distribution d’eau afin de permettre à l’ensemble des quartiers de la ville de bénéficier d’un approvisionnement approprié en eau potable.
Par ailleurs et pour renforcer de façon pérenne l’alimentation en eau potable de la ville de Taroudant, l’Office met en œuvre plusieurs projets d’un coût global de 315 millions de dirhams, dont principalement la réalisation d’une station de traitement sur le barrage d’Aoulouz d’un débit de 200 l/s avec la pose d’une conduite d’adduction sur un linéaire de 80 km, pour un montant de 250 millions de dirhams, indique vendredi l’ONEE dans un communiqué.
Ce projet est actuellement en phase d’ essais industriels et sa mise en service est prévue en septembre 2021. Il s’agit d’un projet inscrit dans le Programme National pour l’Approvisionnement en Eau Potable et l’Irrigation 2020-2027 (PNAEPI) et qui permettra de répondre aux besoins de la ville à moyen et long termes.
Parallèlement à ce projet, l’Office a programmé plusieurs opérations visant à améliorer le rendement du réseau de distribution et à renforcer la capacité de stockage de la ville, qui concernent principalement l’achèvement du projet de réhabilitation du réseau de distribution, pour un coût de 17 millions de Dirhams, et la construction d’un réservoir semi-enterré d’une capacité de 2000 m3 avec une station de pompage pour un montant de 10 millions de dirhams dont l’achèvement est prévu début 2022.
Il s’agit aussi de la pose de conduites de production et de distribution pour relier ce nouveau réservoir à la nouvelle adduction à partir de la station de traitement d’Aoulouz et au réseau de distribution de la ville pour un coût d’environ 38 millions de dirhams. Les dossiers d’appels d’offres de cette opération sont en cours de préparation.
Ces projets contribueront à l’amélioration des conditions de vie des populations bénéficiaires et au développement socio-économique de la région.
A rappeler que la ville de Taroudant est alimentée actuellement en eau potable à partir de ressources souterraines équipées pour un débit total de 160 l/s à travers huit (8) forages.
Cette capacité est suffisante pour répondre à la demande en eau potable dans de bonnes conditions. Cependant, le déficit pluviométrique et la succession des années de sécheresse ont engendré, malgré les efforts déployés par l’Office pour la réalisation et l’équipement de nouveaux forages, une baisse de la productivité de 25% ramenant ces ressources à 120 l /s occasionnant ainsi un déficit notamment en période de pointe.