L’Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable (AMCDD) et le Centre de compétences Changement climatique (4C Maroc) ont publié récemment un Livre blanc sur l’intégration systémique du changement climatique dans les politiques publiques du Maroc.

Ce livre blanc se veut un document de plaidoyer pour l’intégration du changement climatique dans les politiques publiques de développement du Maroc, que la société civile environnementale mettra à la disposition des décideurs politiques au niveau central et territorial.

Il se présente également comme un plaidoyer de la société civile environnementale pour l’alignement des politiques publiques et du plan de relance post Covid-19 du Maroc avec “les enjeux de l’Accord de Paris et les exigences de durabilité et de résilience” à l’aune du lancement de la mise en œuvre des orientations du nouveau modèle de développement (NMD) durant le mandat politique de 2021-2026.

Cette contribution a pour objectifs de mettre les questions de lutte contre les changements climatiques, la perte de la biodiversité, et de préservation du capital naturel, et d’atteinte des objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 au cœur des politiques publiques et du futur programme gouvernemental et d’inscrire la durabilité, la résilience et l’inclusion au cœur du plan de relance économique et sociale post-crise de Covid-19.

Il s’agit également d’alerter les acteurs concernés sur la nécessité de repenser le processus de conception, de convergence et de mise en œuvre des politiques publiques en mettant la transition écologique, numérique, et énergétique au cœur des politiques et programmes nationaux et territoriaux, outre de consolider le leadership climatique international du Maroc en accélérant la mise en œuvre des agendas mondiaux par les différents acteurs : Gouvernement, parlement, conseils régionaux et communaux, et secteur privé.

Le livre Blanc a été réalisé à travers plusieurs étapes, notamment l’analyse des acquis et avancées des politiques climatiques du Maroc durant les dix dernières années, l’analyse des nouveaux engagements climatiques du Maroc à l’international, le diagnostic stratégique de la gouvernance climatique, du degré d’intégration du risque climatique dans les politiques publiques et des contraintes de mise en œuvre.

L’ouvrage aborde une panoplie de points essentiels, dont l’appréciation de la politique climatique du Maroc et des défis de sa mise en œuvre, la nouvelle décennie caractérisée par des transitions et mutations mondiales profondes, simultanées et accélérées par les plans de relance Post Covid, les principaux axes stratégiques de transformation à horizon 2035, les paris d’avenir audacieux qui feraient du Maroc un pôle économique et de savoirs à l’horizon 2035.

Il met, par ailleurs, le point sur les déterminants de l’alignement du NMD du Maroc avec les exigences de l’Accord de Paris et les objectifs et les cibles de développement durable de l’Agenda 2030, la nécessité que la “charte Nationale pour le développement” du Maroc doit être le socle d’un “Pacte national productif, social, résilient, neutre en carbone, et démocratique” et les choix majeurs pour l’alignement des politiques publiques et du plan de relance post Covid-19 du Maroc avec les enjeux de l’Accord de Paris et les exigences de durabilité et de résilience durant le mandat 2021-2026.

Le live blanc émet enfin des propositions d’actions sectorielles prioritaires pour le mandat du gouvernement de 2021-2026, en matière de l’eau, de l’énergie, de l’industrie, des bâtiments, des déchets, du transport, de l’agriculture et des forêts.