M. Aziz Rabbah au Forum Arabe du Développement Durable à Beyrouth

Le Maroc a adopté le principe du développement durable dans ses stratégies afin de consolider l’équilibre entre les volets économique, social et environnemental, a assuré, le 25 avril à Beyrouth, le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah.

S’exprimant lors du forum arabe du développement durable 2018, M. Rabbah a relevé que l’adoption par le Maroc du principe de développement durable dans sa stratégie de développement vise l’amélioration du cadre de vie des citoyens, le renforcement de la gestion durable des ressources naturelles et la promotion des activités économiques qui respectent l’environnement.

Il a fait savoir, dans ce sens, que le Maroc a lancé plusieurs plans de développement dans le dessein de booster plusieurs secteurs, dont le Plan Maroc Vert, qui vise le développement de l’agriculture et le projet d’électrification du monde rural, dont le taux est passé de 18 % à 99 %.

Le ministre a également mis en avant, lors de ce forum organisé sous le thème « Ressources naturelles, générations futures et intérêt général », la grande expérience du Maroc en matière de protection des forêts, des zones humides et de lutte contre la désertification, notant dans ce contexte la création d’une agence nationale pour le développement des zones oasiennes qui veille à la protection et au développement des oasis.

Il est en outre revenu sur le chantier de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), lancée en 2005 dans le but de soutenir les couches sociales fragiles et nécessiteuses, soulignant le grand succès engrangé par ce chantier sociétal qui a contribué à une métamorphose de la société marocaine, rappelant au passage la politique hydrique du Maroc qui a permis au Royaume de surmonter les difficultés liées à la raréfaction de l’eau et contribué grandement au développement du secteur agricole.

Ce forum a traité également plusieurs autres sujets, dont la « Mise en oeuvre du plan 2030 : la vision des pays arabes quant à la planification du développement intégré et du changement » et « la planification pour des villes résilientes, globales et durables ».