Six projets ont été présélectionnés lors du premier Hackathon de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), tenu du 20 au 22 septembre à Casablanca.

Organisé en association avec l’Agence de coopération internationale allemande (GIZ) dans le cadre des programmes d’appui à la politique énergétique (PAPEM II) et aussi d’appui aux très petites, petites et moyennes entreprises (TAM III) et la société de services LaFactory, cet événement fédérateur qui s’inscrit dans le cadre de l’introduction progressive du digital au sein de l’Office a attiré, au départ, pas moins de 216 candidats.

A l’issue d’une première sélection, 85 porteurs d’idées ont été retenus pour participer au Hackathon, dont 40 collaborateurs internes représentant toutes les régions du Royaume, notamment Casablanca, Chefchaouen, Dakhla, Errachidia, Essaouira, Ifrane, Meknès, Ouarzazate, Oujda, Rabat, Sefrou, Tan-Tan et Zagora et 45 participants externes, étudiants, développeurs, designers, entrepreneurs, startups, souligne-t-on.

Tous les participants ont concouru, 72 heures durant, pour proposer des services énergétiques innovants, avant-gardistes et disruptifs avec, pour objectif, l’amélioration de la qualité de services ou l’amélioration des processus internes de l’Office, précise la même source, notant que des experts et mentors ont également pris part à cet évènement pour accompagner les participants dans leurs réflexions et les coacher.
Après d’intenses séances de brainstorming, et un travail de développement acharné et sans relâche, 16 projets ont été présentés au jury composé d’experts du domaine parmi lesquels des représentants de l’ONEE et de la GIZ et des experts.

Parmi ces projets, 6 ont été retenus pour la prochaine étape dans différents domaines, notamment, la gestion du réseau de distribution, avec une inclusion des technologies émergentes (IOT, AI et maintenance prédictive), ainsi que la mise à la disposition des clients d’une application mobile multiservices leur permettant de s’identifier, demander à distance le raccordement au réseau électrique, s’abonner, partager le relevé d’index, consulter et payer leurs factures.

Il s’agit également du renforcement de la sécurité des agents à travers l’utilisation d’un jeton de sécurité électronique sonore permettant d’alerter ces derniers lorsqu’ils s’approchent de la distance minimale d’approche (DMA),

Les gagnants de cette première phase ont bénéficié d’un accompagnement de quatre jours d’entraînement intense « Bootcamp » par LaFactory pour améliorer et mieux structurer leurs projets, en prévision du Demo Day pendant lequel il est prévu de retenir trois projets.