eoliennes-590x301Le volume de production de l’énergie électrique s’est renforcé de 7,1 % au terme du premier semestre 2015, après une consolidation de 5,6 % un an auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des finances.
Cette évolution est le résultat de la croissance de la production privée (+18,%), contre une baisse de la production totale nette de l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) de 8,5 %, explique la DEPF, qui vient de publier sa note de conjoncture pour le mois d’août 2015.
Parallèlement, le solde des échanges d’énergie électrique avec l’Espagne et l’Algérie (importations-exportations) a reculé de 17,5 % durant les six premiers mois, en lien avec la régression du volume des importations de l’énergie électrique de 16,9 %, après la hausse de 14,9 % un an auparavant, et l’augmentation du volume des exportations de 3,9 % comparativement à la même période de l’année passée, précise la note publiée sur le site du ministère. Durant la même période, la consommation de l’énergie électrique s’est, quant à elle, appréciée de 1,1 %, en raison de l’augmentation de la consommation de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension (+0,7%) et de celle de basse tension (+2,4 %), relève la note.
Par ailleurs, l’activité de raffinage a poursuivi son recul depuis le début de l’année en cours, affichant, toutefois, un ralentissement de mois en mois, accusant une baisse de 34,8 % à fin mai 2015 à près de 2,1 millions de tonnes, après un retrait de 45 % au terme du premier trimestre de la même année et une hausse de 28,4 % un an auparavant.