La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a annoncé mercredi 4 novembre l’octroi d’un prêt de 35 millions d’euros à l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE).
Ce prêt permettra à l’ONEE de financer un programme visant la réhabilitation de 12 petites et moyennes centrales hydroélectriques et la mise à niveau de leur système de sécurité, ce qui devra prolonger la durée de vie de ces centrales et améliorer leur efficacité énergétique.
Ce financement, le troisième du genre accordé par la BERD à l’ONEE, renforce les relations déjà étroites entre les deux parties et témoigne de l’engagement fort de la banque européenne pour le développement du secteur de l’énergie au Maroc.
« Investir dans les énergies renouvelables constitue une priorité pour la BERD au Maroc », a dit le directeur du bureau de cette banque au Royaume Laurent Chabrier, soulignant l’importance de la mise à niveau des centrales hydroélectriques du pays, tout en respectant les exigences de la protection de l’environnement.
Quant au Directeur des énergies renouvelables à l’ONEE Hassan Rmili, il a fait savoir que ce projet prévoit l’amélioration de l’efficacité des centrales hydroélectriques, alors que le Directeur du département technique de l’ONEE Bouchra Abderrahim a indiqué que la réalisation de ce projet s’inscrit en droite ligne de la stratégique nationale de l’énergie visant la promotion des énergies renouvelables.
Le Maroc est un membre fondateur de la BERD et, à ce jour, la Banque y a investi près 500 millions d’euros dans 20 projets à travers tout le pays, auxquels s’ajoutent 130 millions d’euros de lignes de crédit en faveur de la facilitation des échanges, accordés par l’intermédiaire de banques locales.