COMELECLe Comité Maghrébin de l’Electricité (COMELEC), présidé par l’ONEE (Office National de l’Electricité et de l’Eau potable) pour l’exercice 2014 et 2015) organise sa 6ème Conférence Générale à Rabat, les 08 et 09 décembre 2015 sous le thème «L’intégration Maghrébine: Facteur d’accélération de la transition énergétique ». Pour débattre de ce thème, quatre sessions de travail et une table ronde (sont prévues avec la participation de plusieurs personnalités aussi bien maghrébines qu’étrangères. La table ronde portera sur le thème «Quels objectifs et programmes communs pour réussir la transition énergétique et l’intégration maghrébine ?»
.

 

ComlecLogoLe COMELEC (Comité Maghrébin de l’Electricité) est un organe créé en juin 1974, sur la base d’un accord préliminaire entre les Directions Générales de la STEG (Tunisie), la SONELGAZ (Algérie) et de l’ONE (Maroc). Son élargissement à la SONELEC (Mauritanie) en 1975 puis à GECOL (Libye) en 1989 est intervenu après l’adhésion de la Mauritanie à l’UMA (Union du Maghreb Arabe) et l’élargissement de cette instance à la Libye en vertu du traité de Marrakech qui a consacré l’institutionnalisation de l’UMA (Traité du 17 février 1989). Le caractère permanent du COMELEC a été consacré par décision de Messieurs les Ministres, chargés de l’Energie des pays de l’UMA et de Monsieur le Secrétaire Général de cette instance, lors de la réunion des 13 et 14 février 1990 à Tunis. Au cours de cette réunion, il a été également décidé de domicilier le Secrétariat Général du COMELEC, sous l’égide de Monsieur le Ministre chargé de l’énergie du pays hôte, en l’occurrence, Monsieur le Ministre algérien chargé de l’Energie. Le COMELEC s’intéresse à toutes les questions ayant trait au secteur électrique. Ses préoccupations sont celles des entreprises ayant pour charge le développement de l’ensemble des activités électriques à l’échelle du Maghreb. L’action du COMELEC vise tout particulièrement l’échange régulier des informations entre ses membres, la coordination des moyens d’équipement et de formation professionnelle, le suivi de l’interconnexion des réseaux, la promotion de l’intégration industrielle des pays du Maghreb, …

Dans ce cadre, des actions concrètes et efficaces ont été conduites en commun :

  • Renforcement des lignes d’interconnexion et développement des échanges électriques, avec pour finalité d’assurer une solidarité des réseaux tout en évitant les risques de propagation d’incidents graves ;
  • Programmes d’équipement et études de projets communs, diffusion d’un schéma directeur à long terme du réseau maghrébin; projets de station de pompage, …
  • Elaboration et mise à jour permanente d’une carte du réseau électrique maghrébin, y compris le réseau de distribution impliquant l’alimentation des villages frontaliers à partir du réseau le plus proche et dans les conditions technico-économiques les plus favorables ;
  • Alimentation de villages transfrontaliers (exemple, l’alimentation du village tunisien de Sakiet Sidi Youcef à partir du réseau algérien ou du village marocain de Figuig à partir du réseau algérien à Beni Ounif) ; – Utilisation commune des structures de formation électriques ;
  • Promotion de l’intégration industrielle maghré- bine, de l’intervention des bureaux d’études et entreprises de travaux et de fabrication de maté- riel électrique du Maghreb, à travers notamment le renforcement de la fonction engineering

Le COMELEC se compose de deux organes Un Comité Directeur : organe délibérant, il définit les axes stratégiques de développement du COMELEC et veille à leur mise en œuvre. Ses résolutions sont prises à l’unanimité et prennent en considération les normes internationales existantes. Un Secrétariat Général : assuré par l’organisme relevant du pays siège du COMELEC (Sonelgaz/ Algérie), il prépare les travaux du Comité, diffuse ses décisions et recommandations, représente le COMELEC auprès des organismes internationaux et veille à la concrétisation des programmes de travail. Le Secrétariat Général assure également l’organisation des sessions ordinaires et extraordinaires du Comité en liaison avec les organismes hôtesPour la réalisation de son programme de travail, le COMELEC s’appuie sur six commissions chargées chacune d’agir dans un des différents domaines de l’activité électrique.Il s’agit de:

  1. Commission Planification et Etudes (CPE), a pour charge les études d’interconnexion et l’établissement d’un cadre de cohérence des schémas directeurs de développement des réseaux Maghrébins, l’instauration d’un système tarifaire de l’énergie électrique à l’échelle Maghré- bine ainsi que la maîtrise des consommations électriques.
  2. Commission Technique (CT), assure le pilotage de groupes de travail (production, transport, distribution), focalisés sur l’étude des principaux sujets transverses liés au développement des techniques de production, transport et distribution d’électricité, à approfondir les bases scientifiques et technologiques pour une meilleure coordination et convergence des vues sur des questions importantes qui serviront aux entreprises membres à contribuer aux analyses concernant des aspects tels que les possibilités de réduction des coûts des ouvrages, l’électrification des villages frontaliers, les études de normalisation et d’intégration maghrébine, ….
  3. Commission Gestion et Ressources Humaines (GRH), a pour charge de mener des actions favorisant les échanges d’experts et d’expériences en encourageant notamment la formation.
  4. Commission des Interconnexions Maghrébines (CIM), est l’organisation opérationnelle du COMELEC. Elle supervise le fonctionnement des interconnexions maghrébines, coordonne l’exploitation des réseaux maghrébins interconnectés, veille à la conformité des futures interconnexions maghrébines vis à vis des règles en vigueur, participe à la promotion des échanges inter maghrébins en vue d’un marché maghrébin de l’électricité.
  5. Commission des Energies nouvelles et Renouvelables (CENR), s’intéresse au développement des ressources importantes en énergie renouvelable de la région et a pour charge la coordination des programmes d’énergies renouvelables, particulièrement le solaire et vise la maîtrise des différentes technologies dans le but de les intégrer au système électrique dans les meilleures conditions technico-économiques.
  6. Commission Commerciale (CC), a pour charge, la coordination et la concertation régulière avec les Entreprises membres sur des sujets liés à la mise en œuvre de la politique et stratégie commerciale (satisfaction de la clientèle, promotion des produits et services, …) et impulse une réflexion prospective sur les sujets d’actualité en relation avec le développement des nouvelles technologies (smartgrids, …).
energie_electrique

Le COMELEC a tenu à ce jour, cinq conférences générales, respectivement, à Tunis en novembre 1995, à Casablanca en novembre 1999, à Alger en novembre 2006, à Tripoli en décembre 2009 et à Tunis en novembre 2012.

Tous les trois ans le COMELEC organise une Conférence Générale pour faire la synthèse des travaux des différentes commissions et groupes de travail, en diffuser les résultats et surtout pour favoriser une réflexion commune sur les sujets marquants du moment. La Conférence se tient dans le pays du Président en exercice. Le COMELEC a tenu à ce jour, cinq conférences géné- rales, respectivement, à Tunis en novembre 1995, à Casablanca en novembre 1999, à Alger en novembre 2006, à Tripoli en décembre 2009 et à Tunis en novembre 2012. Le COMELEC est un lieu privilégié d’échange et de coopération entre les organismes électriques du Maghreb, il a permis à ces derniers, de se connaître, de poser les problèmes, de rechercher ensemble des solutions et EVENEMENT surtout d’œuvrer dans le sens d’une coordination des choix stratégiques. Sur le plan international, le COMELEC entretient des relations avec les organisations homologues telles que l’association de l’industrie de l’électricité en Europe (EURELECTRIC), l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA ex. UPDEA) et l’Union Arabe de l’Electricité (UAE ex. UAPTDE). Le COMELEC est également membre actif de MEDELEC, le Comité de liaison qui regroupe les associations d’entreprises d’électricité des pays riverains de la Méditerranée. A ce titre, il a participé à la réalisation de l’étude SYSTMED relative au développement des réseaux électriques des pays riverains.