L’Association panafricaine de l’industrie pétrolière aval (ARA) se réunit à Marrakech, du 14 au 16 mars prochain, pour envisager les moyens d’atteindre son objectif : ‘‘dresser une feuille de route définissant comment produire et distribuer l’énergie nécessaire à l’Afrique au cours des décennies à venir – énergie qui, selon l’Agence Internationale de l’Energie, restera constituée en grande partie d’hydrocarbures dans les années à venir’’. A un moment où l’on prend progressivement conscience du fait qu’un approvisionnement en carburant inefficace et de mauvaise qualité est de nature à limiter la croissance économique rapide de l’Afrique, cette conférence rassemble des dirigeants importants impliqués dans l’avenir de l’industrie, indique un communiqué parvenu à Infomédiaire Maroc. A noter que l’ARA est devenue la référence des nations africaines en matière de nécessité de travailler ensemble à construire une chaîne d’approvisionnement en carburant efficace, économique et sûre, et à constituer un bassin de main d’œuvre africaine qualifiée pour y parvenir.