Le plan marocain de développement du gaz naturel liquéfié (GNL) prend forme. La première partie, « Gas to power », est fin prête et doit maintenant pré-qualifier des entreprises qui seront ensuite départagées lors d’un appel d’offres. A noter que, pour le moment, une centaine d’entreprises (espagnoles, chinoises, italienne, françaises, turques, américaines, allemandes, grecques, égyptiennes, russes et marocaines) ont répondu à l’appel à manifestation lancé par le gouvernement, selon le ministre de l’Energie et des Mines, Abdelkader Amara. Pour rappel, la première partie de ce plan gazier prévoit de mettre en place un cadre législatif et réglementaire avant le lancement de la 2ème phase du plan gazier, « Gas to industry », qui concerne la réalisation d’infrastructures gazières et électriques pour un montant de 4,6 milliards de dollars.