Casablanca Finance City (CFC) a annoncé à Londres l’organisation de la conférence « Climate Finance Day-2016 » le 4 novembre prochain à Casablanca, en marge de la COP22 prévue à Marrakech.

L’annonce a été faite par la Directrice générale adjointe de Casablanca Finance City Authority, Lamia Merzouki, lors du dernier sommet « Business & Climat » organisé à Londres pour élaborer des recommandations pour la 22ème conférence de l’ONU sur les changements climatiques prévue en novembre prochain à la cité ocre.

Casablanca Finance City succède ainsi à Paris EUROPLACE, qui avait organisé en 2015 dans le cadre de la COP21 la dernière édition de cette importante manifestation.

La conférence du « Climate Finance Day » de Casablanca devrait réunir des investisseurs internationaux, des grandes banques et assureurs, des représentants d’organisations internationales et d’organismes multilatéraux ainsi que des membres de think-tanks.

Les participants devront débattre de thématiques ayant trait notamment aux financements verts, au rôle du secteur privé dans l’agenda climatique avec un accent particulier sur le continent africain et de plusieurs autres questions prioritaires pour le secteur privé.

La conférence proposera également des panels sectoriels dédiés à l’énergie et à l’agriculture, dans un esprit pragmatique et dans le cadre de l’implémentation de l’accord de Paris.

Le « Climate Finance Day » (CFD) comptera des partenaires internationaux d’envergure tel que Paris EUROPLACE, la Banque Africaine de développement (BAD), la Banque Européenne d’Investissement (BEI), International Development Finance Club (IDFC), United Nations Principles for Responsible Investment (UNPRI) ainsi que les banques marocaines, la fédération des assurances et la CGEM.

Cet événement, labellisé COP22, ambitionne de présenter à la fin de ses travaux des recommandations pragmatiques contribuant au financement de l’agenda climatique international.

Dédié au rôle de la finance privée avec la participation de banques publiques, le CFD sera suivi d’une journée consacrée au rôle spécifique des banques de développement, organisée par le club IDFC.

Casablanca prend ainsi le relais de « l’agenda de l’action » dans le domaine de la finance pour le climat. L’objectif étant de maintenir la dynamique créée au cours des deux dernières années et particulièrement par la COP 21, en lui donnant une nouvelle impulsion vers l’action concrète et vers le Sud et l’Afrique en particulier.