Selon la secrétaire générale du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique (MICIEN), Latifa Echihabi, qui animait à Marrakech une conférence sur le thème « Propriété industrielle : quelle contribution aux solutions pour le traitement des dérèglements et changements climatiques ? », à l’initiative du MICIEN et l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), plus d’un million de brevets délivrés durant les 20 dernières années dans le monde sont liés à des technologies ou applications visant l’atténuation ou l’adaptation au changement climatique. A noter que, toujours selon Echihabi, seuls près de 10 000 brevets concernent l’Afrique, et le Maroc figure dans le Top 3 africain de dépôts de brevets d’invention en rapport avec le changement climatique aux côtés de l’Afrique du Sud et de l’Egypte.