L’Institut de recherches en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) a procédé, le 12 juillet à Marrakech, à la signature de deux protocoles d’accord pour promouvoir les échanges scientifiques et techniques et faciliter la réalisation de projets de formation et de recherche & développement dans le domaine des énergies renouvelables.

Signé dans le cadre de la première édition du « Green Africa Innovation Booster » qui s’est tenu, les 12 et 13 juillet à Marrakech, le premier accord conclu avec le Consortium RES4MED d’Italie (Renewable Energy Solutions for the Mediterranean) vient définir les conditions générales et établir les bases contractuelles de coopération entre les parties dans le domaine des énergies renouvelables.

Cette coopération concerne tous les domaines, notamment ceux liés à la promotion de projets de production d’énergies renouvelables, ainsi que les projets d’assistance et de formation dans le cadre d’une ou plusieurs activités.

S’agissant de la deuxième convention, elle porte sur la mise en place d’un réseau africain de l’innovation verte avec plusieurs partenaires, en l’occurrence la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Bénin, le Mali, le Burkina Faso, le Soudan, la Tunisie et le Maroc. Dénommé « GAIN pour Green Africa Innovation Network », ce réseau veille à renforcer la coopération scientifique à travers le continent dans le domaine des énergies renouvelables et du développement durable et promouvoir les aspects économiques, scientifiques et techniques.

A travers la signature de ces deux conventions, l’IRESEN s’engage dans une étroite collaboration avec les partenaires africains et européens, afin de renforcer la coopération universitaire et scientifique et de contribuer au développement mutuel de la formation, de la recherche appliquée et de l’innovation dans les domaines des énergies renouvelables.