Le renforcement de la coopération maroco-japonaise dans le secteur des énergies et des ressources naturelles a été au centre d’un entretien, mardi 12 septembre à Rabat, entre le ministre de l’énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah et le président du Comité d’enquête de l’énergie et des ressources naturelles de la Chambre des conseillers Genjiro Kaneko, qui conduisait une délégation parlementaire japonaise.
A cette occasion, M. Rabbah a souligné l’importance de l’expérience japonaise notamment en matière de développement des énergies renouvelables, d’efficacité énergétique, de logistique dans le secteur énergétique et de recherche et développement, ajoutant que le Royaume aspire à tirer profit de l’expérience japonaise dans le cadre d’un partenariat consolidé. 
M. Rabbah a saisi cette occasion pour proposer aux compagnies japonaises de s’installer dans des zones franches dédiées, en particulier au secteur de l’énergie, indiquant que le Royaume souhaite devenir un hub régional énergétique. Il a également fait savoir que le Maroc offre beaucoup d’opportunités dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. 
Dans ce sens, il a également évoqué les nouveaux grands chantiers entrepris dans le Royaume tels la stratégie d’efficacité énergétique, l’intégration énergétique régionale, le projet « Gas to Power » ainsi que le futur gazoduc Nigeria-Maroc initié sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président du Nigeria, Muhammadu Buhari, qui s’inscrit dans la nouvelle vision africaine du Maroc. 

Il a également rappelé que cette rencontre est une occasion pour confirmer la détermination du Maroc et du Japon à renforcer et élargir la coopération bilatérale et tripartite Japon-Maroc-Afrique.
Pour sa part, M. Kaneko a indiqué que depuis le séisme qui a frappé son pays en 2011, l’offre de l’énergie au Japon dépend largement du combustible fossile en tant que gaz naturel, soulignant l’importance de consolider davantage la relation entre les deux pays dans le domaine de la politique énergétique.
M. Kaneko a fait savoir en outre que cette rencontre est une occasion pour le Japon de prendre connaissance de la politique énergétique marocaine, depuis que le Maroc s’est lancé dans le chantier d’amélioration de son taux d’autosuffisance électrique par l’exploitation de l’énergie renouvelable.