Ouarzazate a abrité, lundi 9 octobre, la cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de la formation assurée par l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen), l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et le groupe privé d’ingénierie et de technologie « Sener ». Cette première session de formation, initiée du 3 juillet au 16 septembre, a permis de former 42 étudiants aux métiers liés à l’énergie solaire thermique à concentration (CSP). Inscrite dans la continuité des actions visant le développement des compétences, cette formation soutenue par Masen est dispensée par des experts Sener et des formateurs de l’OFPTT. « Cette formation est la concrétisation de l’engagement de Masen pour le développement des compétences, l’un des piliers de notre démarche

intégrée », a souligné le président de Masen, Mustapha Bakkoury, lors de la cérémonie, notant qu’à l’issue de cette première session, 69 % des lauréats pourront intégrer les équipes de suivi de l’exploitation et de la maintenance des centrales Noor Ouarzazate II et III. « Ils s’ajouteront, dit-il, aux 2541 nationaux déjà en fonction à Noor Ouarzazate II et III, dont la moitié est originaire de Ouarzazate et de Ghassate ». L’équipe de formateurs de l’OFPPT ont eux-mêmes été accompagnés, avant le lancement de la session de formation, par des experts Sener, contribuant ainsi à la création de nouvelles compétences et favorisant le transfert de savoir-faire sur les technologies thermo-solaires aux établissements de formation locaux. Les lauréats sont formés pour des postes d’opérateurs et techniciens, sur la base de 16 modules théoriques ainsi que des visites pratiques au complexe Noor Ouarzazate afin de les familiariser avec les centrales solaires. Dans le cadre du partenariat liant Masen, Sener et l’OFPPT, une seconde session de formation sera organisée début 2018 au profit de 50 étudiants. Cette formation est une occasion pour mettre l’expertise de l’OFPPT au profit des opérateurs économiques nationaux et internationaux. Il s’agit d’une approche au coeur de sa stratégie de développement basée sur l’écoute des attentes des professionnels et le déploiement d’une offre de formation adaptée. Noor Ouarzazate II aura recours, tout comme Noor Ouarzazate I, à la technologie thermo-solaire à capteurs cylindro-paraboliques, indique le communiqué, précisant que le projet aura une capacité de production brute de 200 MW avec stockage. Selon la même source, Noor Ouarzazate III « introduira une nouvelle sous-technologie thermo-solaire, dite CSP Tour, qui aura une capacité de production brute autour de 150 MW avec stockage également ». La mobilisation des financements nécessaires aux investissements des deux projets a été assurée par Masen pour un montant d’environ 17 milliards de dhs. La livraison de ces projets est prévue courant 2018. Masen est le groupe chargé de piloter les énergies renouvelables au Maroc. Les programmes de développement de projets intégrés portés par Masen visent notamment à développer une puissance de production électrique propre additionnelle de 3000 MW à l’horizon 2020 et de 6000 MW à l’horizon 2030, et ce dans le but de contribuer à l’objectif national, à l’horizon 2030, d’un mix énergétique, dont 52 pc est d’origine renouvelable. Acteur central dédié à la valorisation des ressources renouvelables, Masen transforme l’énergie naturelle en énergie de développement. Le modèle intégré créé à cet effet vise à instituer des écosystèmes viables et rentables.