Le Maroc ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine de l’énergie propre en Afrique du Nord et en Méditerranée, a souligné l’Institut italien pour les recherches économiques et politiques internationales (IREP) sur son site web.
Dans un article intitulé « Horizons de l’énergie au Maroc et dans le pourtour méditerranéen », l’IREP a indiqué que la stratégie marocaine, tournée vers les énergies solaire, éolienne et hydraulique et offrant des avantages fiscaux aux investisseurs, a fait du Royaume un pionnier à l’échelle régionale.
Face à la demande accrue sur les énergies renouvelables, a-t-il poursuivi, le pays s’est engagé dans un vaste chantier de la centrale solaire Noor Ouarzazate, entrée en service en 2016 avec une capacité de production totale de 582 Mégawatts.Cette centrale est développée dans le cadre d’un partenariat entre la Moroccan Agency For Solar Energy (MASEN) et plusieurs opérateurs privés, dont le groupe Aqua Power, lequel partenariat est le fruit d’un appel d’offres international.
La quatrième extension de la centrale solaire, appelée Noor-IV, est construite sur une surface de 137 hectares pour une capacité de production de 72 mégawatts.
Il a rappelé que ce grand projet s’inscrit dans le droit fil des engagements pris par le Royaume en matière de lutte contre les gaz à effet de serre et l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix national d’électricité pour atteindre 52 % à l’horizon 2030.
Le plan solaire permettra au Maroc d’économiser un million de tonnes équivalents pétrole (TEP) de combustibles par an, et d’éviter l’émission de 5,3 millions de tonnes de C02, a précisé l’institut italien, notant que le secteur de l’hydroélectricité occupe une place primordiale avec une part de 25 % de la production nationale.
L’Institut de recherche a conclu que le projet de gazoduc géant qui doit relier le Maroc et le Nigeria par la façade atlantique vient promouvoir le positionnement du Royaume sur la scène internationale grâce notamment à ses politiques économiques et à la diplomatie active de SM le Roi Mohammed VI.