L’expérience marocaine dans le domaine des énergies renouvelables a été mise en lumière, mardi 16 janvier, dans le cadre de la « Semaine de la durabilité d’Abou Dhabi ».
Intervenant lors d’un séminaire axé sur « La réalisation des objectifs de l’énergie renouvelable en Afrique du Nord », le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah a indiqué que le Maroc a fait de la transition vers les énergies renouvelables une priorité avec l’adoption, depuis 2009, d’une stratégie énergétique fondée principalement sur le développement de ces énergies, l’efficacité énergétique et la promotion des activités économiques respectueuses de l’environnement.
M. Rabbah a souligné que le Maroc met son expérience pionnière en la matière à la disposition des pays africains pour en bénéficier, expliquant que le Royaume aspire devenir un centre régional pour l’énergie et le développement durable compte tenu de ses réalisations dans ce domaine et de sa position stratégique en tant que passerelle entre l’Afrique et l’Europe.
Le ministre s’est aussi attardé sur la vision de l’efficacité énergétique que le Maroc a mis en place dans le but de parvenir à l’équilibre financier et à l’économie de la consommation, notamment dans les secteurs du transport, de l’industrie, de l’agriculture et de l’éclairage public.
De son côté, le secrétaire général de l’instance arabe des énergies renouvelables, Mohammed Al Taani s’est félicité des pas franchis par le Maroc dans ce domaine, soulignant que le succès réalisé par le Royaume en la matière est le fruit de la mise en place d’une vision bien définie qui a accordé la priorité aux énergies renouvelables et aux investissements importants alloués pour leur mise en oeuvre.
Il a également appelé à une coopération régionale arabe dans le domaine de l’énergie, notamment renouvelable, et à la consolidation des efforts des secteurs public et privé à travers des partenariats solides, transparents et bénéfiques ainsi qu’à la promotion d’une économie verte et la rationalisation de la consommation.
Pour sa part, le directeur exécutif de l’énergie propre au sein d’« Abu Dhabi Future Energy Company » (Masdar), Badr Allamki a qualifié de modèle l’expérience marocaine dans le domaine des énergies renouvelables, tout en saluant la coopération constructive entre « Masdar » et l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE).
Il a, dans ce sens, rappelé l’annonce récemment de l’achèvement d’un projet de coopération entre l’ONEE et « Masdar », portant sur l’approvisionnement de 19.438 foyers en énergie solaire dans environ 1.000 villages au Maroc.
Abondant dans le même sens, M. Abid Omrane, membre du bureau dirigeant de l’Agence marocaine pour l’Energie durable (MASEN) a noté que le Maroc a fait du développement durable un choix stratégique qu’il a mis en oeuvre dans plusieurs secteurs, notamment du transport et de l’infrastructure, mettant en exergue le succès des projets d’énergie renouvelable réalisés dans le Royaume à la faveur des efforts des secteurs public et privé.
Dans le même sillage, le directeur général par intérim de l’ONEE, Abderrahim Hafidi, qui intervenait lors d’une deuxième rencontre sur « Les infrastructures en Afrique », a souligné l’importance stratégique du secteur de l’énergie pour le Maroc en vue de booster le développement dans divers domaines, notant que le Royaume mise sur l’investissement d’environ 42 milliards dollars dans ce secteur, dont 30 milliards réservés aux énergies renouvelables, à l’horizon 2030.
M. Hafidi a, d’autre part, appelé à la transformation des défis auxquels fait face l’Afrique en des opportunités d’investissement, en particulier dans le domaine des énergies alternatives, eu égard au potentiel important dont dispose le continent.
En marge de cette « Semaine de la durabilité d’Abou Dhabi », M. Rabbah a eu des entretiens avec le ministre émirati de l’Energie et de l’Industrie, Suhail Bin Mohammed Faraj Al Mazroui, axés notamment sur les moyens de promouvoir la coopération entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis, en particulier dans le domaine de l’énergie.