Le secteur de l’énergie électrique maintient son évolution favorable à fin mars 2018, avec une production en hausse de 7,1% après une hausse de 0,1% une année auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Économie et des finances.

Cette dynamique résulte de la hausse de la production de l’ONEE de 18,6%, portée par le bon comportement de la production d’origine thermique (+24,6%), explique la DEPF dans sa dernière note de conjoncture, ajoutant que la production privée s’est améliorée de 2,5%, après une baisse de 1% à fin mars 2017. Compte tenu de cette évolution, les importations de l’énergie électrique se sont repliées, en volume, de 12,6% au terme des trois premiers mois de 2018, après une hausse de 13% une année auparavant, portant la hausse du volume de l’énergie nette appelée à +3,5%, après +2,2%.

Quant à la consommation de l’énergie électrique, elle poursuit son accélération à fin mars 2018 par rapport à la même période de l’année précédente, affichant une consolidation de 2,5%, au lieu d’une hausse de 1,1% un an plus tôt, relève la DEPF, qui explique cette évolution par la progression de la consommation de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension de 2,1% (après +1,7%) et de celle de basse tension de 4% (après -1%).