Banque Atlantique, filiale du groupe marocain Banque Centrale Populaire (BCP) a décidé de réaliser un projet de développement durable en faveur d’une école primaire de Niamey, en partenariat avec le ministère nigérien de l’Enseignement primaire.

La convention afférente à ce projet, qui s’inscrit dans une démarche solidaire et citoyenne, a été signée, récemment, par le directeur général de Banque Atlantique, N’gan Coulibali, et la directrice de la Promotion de la scolarisation de la jeune fille, Chipkaou Mariama, en présence du ministre nigérien de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l’Education civique, Daouda Marthe, du ministre-conseiller spécial du président de la République, Oumarou Alma, et du gouverneur de la région de Niamey, Issaka Hassane.

L’école primaire Gorou Béri est un établissement scolaire d’enseignement mixte, dont la mission est de faciliter l’accès et le maintien des jeunes filles à l’école. Il compte ainsi parmi ses effectifs environ 56% de filles.

En vertu de cette convention, Banque Atlantique s’engage à financer la construction d’un château d’eau, l’acquisition de deux cents (200) tables-bancs et l’installation d’un réseau électrique solaire afin d’améliorer l’accès aux infrastructures de base et aux matériels nécessaires à l’épanouissement des bénéficiaires, apprend-on mardi auprès de cette institution financière.

A travers ce projet, Banque Atlantique exprime sa volonté d’accompagner le développement d’une éducation de qualité, dans un environnement adéquat, où la découverte et la valorisation des compétences féminines sont tenues pour primordiales.

Le but étant de favoriser l’émergence d’une élite, en accordant la priorité à l’éducation des jeunes filles, favorisant l’égalité des chances à l’école et dans la société. Banque Atlantique réaffirme également, dans un communiqué, son ambition en matière de responsabilité sociétale à travers quatre axes d’intervention (social, entreprenariat, environnement, culture) qu’elle investit pour innover dans son modèle, faisant émerger les bases d’une économie responsable dans ses pays de présence.