La production nationale de l’énergie électrique a enregistré une amélioration de 8,2% en 2018 après +3,4% un an auparavant, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Économie et des finances.

Cette performance est due principalement à la bonne tenue de la production privée (+8,9%) et celle des projets développés dans le cadre de la loi 13-09 relative aux énergies renouvelables, précise la DEPF dans sa note de conjoncture de février 2019.

Ainsi, les volumes des importations de l’énergie électrique a baissé de 38,5% à fin 2018, compte tenu d’une légère hausse de l’énergie nette appelée de 0,6%, alors que celui des exportations s’est raffermi de 116,2%, après +19,8% un an plus tôt.

Pour sa part, la consommation de l’énergie électrique a reculé de 2,1% en 2018 après une augmentation de 4,5% en 2017, indique la DEPF, expliquant cette évolution par un recul de 2,8% des ventes de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension et une légère hausse des ventes de l’énergie de basse tension de 0,2%.