Région de Laayoune : M. Rabbah visite un poste de transformation électrique et la station éolienne de Tarfaya

Le ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, a effectué, le 30 avril, une visite de terrain dans plusieurs projets énergétiques et miniers réalisés au niveau de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Il s’agit de la centrale solaire Noor Laâyoune I dans la commune de Dcheira, du complexe de phosphate à Boucraâ, de l’usine de transformation de phosphate, du parc éolien de Foum El Oued, outre la station électrique de Laâyoune.

S’agissant de la centrale Noor Laâyoune I, sa réalisation a nécessité une enveloppe budgétaire de plus de 1,3 milliard de dirhams. D’une puissance projetée de 80 MW extensible, cette centrale a été implantée à proximité de la ville de Laâyoune, sur un site d’une superficie totale de 1.580 ha, relevant de la commune rurale de Dcheira.

Le choix du site du complexe solaire au niveau de Laâyoune est essentiellement lié au fort ensoleillement caractéristique des lieux. En effet, la région de Laâyoune jouit d’un important gisement solaire, avec une moyenne annuelle de l’irradiation globale horizontale (GHI) assez importante se situant dans une plage entre 2100 et 2250 kWh/m².

Quant au parc éolien de Foum El Oued, réalisé pour un investissement de 800 MDH et mis en service en 2013, il dispose d’une capacité de 50 MW.
Pour ce qui est de la centrale électrique de Laâyoune, il est mis en service depuis 2017 après la fin des travaux d’extension. D’une capacité de 72 MGW, elle permet de répondre à une hausse de la demande et de renforcer la stabilité du réseau dans région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

A cette occasion, M. Rabbah a souligné que cette visite a été l’occasion de faire le point sur les projets d’envergure mis en œuvre dans les domaines énergétiques et miniers à l’échelle de la région.
A cet égard, il a expliqué que ces investissements importants répondent aux besoins en matière d’énergie dans les secteurs des industries, de la pêche maritime, de l’agriculture et des mines, en plus de leur accompagnement de l’expansion des centres urbains dans la région.

Le ministre a également mis en avant les chantiers phares et structurants lancés par SM le Roi Mohammed VI au niveau de Laâyoune-Sakia El Hamra, notant que les projets d’énergies renouvelables déjà mis en œuvre ou en cours de réalisation permettront de faire de la région un hub des énergies propres, grâce à son énorme potentiel dans les domaines de l’éolien et solaire. En outre, il a rappelé que les investissements dans le domaine du phosphate ont atteint 20 milliards DH, ajoutant que cela couvre la nouvelle industrialisation du phosphate, dont le port et le stockage, outre 3 MMDH destinés au développement durable.

M. Rabbah a aussi noté que 60 entreprises locales s’activent dans l’économie minière et bénéficient donc de la dynamique que connait la région dans ce secteur, précisant qu’entre 60 et 80% des collaborateurs dans ces projets sont issus de la région, y compris des ouvriers, des ingénieurs, des chefs de services et des contrôleurs.