L’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) a mis en avant, le 17 octobre à Tanger, l’importance de l’optimisation des performances énergétiques dans le secteur de l’industrie, et ce lors d’un séminaire regroupant des entreprises marocaines et belges.
« Le but de cette rencontre est de mettre en rapport des entrepreneurs belges, notamment de Wallonie et de Bruxelles, avec leurs homologues de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima », a indiqué l’ambassadeur de Belgique au Maroc, Marc Trenteseau.

Cet événement s’inscrit dans le cadre de la continuité de la grande mission princière belge au Maroc, prouvant ainsi qu’elle n’était pas un simple « One Shot », mais plutôt un réel travail de fond entre les entreprises marocaines et belges, a précisé M. Trenteseau, notant que cette rencontre permettra également aux entreprises belges de créer des contacts pour l’élaboration de partenariats futurs avec les entreprises marocaines.

Pour l’ambassadeur, il paraît « assez logique » que les entreprises de Wallonie et de Bruxelles viennent chercher des partenaires dans le nord du Maroc, puisque la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima est en plein développement grâce à ses zones franches, au port Tanger Med et au progrès extraordinaire qu’elle a enregistré en matière de logistique.

Pour sa part, Mourad Hajjaji, directeur de la stratégie et développement à l’AMEE, a fait savoir que ce séminaire a également pour but de vulgariser le décret d’application de la loi n°47-09 sur l’efficacité énergétique visant la réduction de la consommation d’énergie.
Outre l’échange d’expériences, cet atelier vise à sensibiliser quant à l’importance de cette loi en vertu de laquelle les entreprises se doivent d’effectuer un audit énergétique, a ajouté M. Hajjaji, notant que ce diagnostic permet de déceler les économies nécessaires pour faire gagner de l’argent aux entreprises tout en bénéficiant au pays, qui importe la quasi-totalité de ses besoins énergétiques de l’extérieur.

Tous les usages d’énergie doivent être optimisés, ce qui contribuera à la lutte contre le changement climatique, au développement économique du pays, ainsi qu’à des économies d’ordre énergétique et financier.
Quant à la présidente régionale de l’Association de femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM), section Nord, et vice-présidente générale de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Chaibia Balbzioui Alaoui, elle a mis en lumière l’importance de cet événement dans le renforcement des relations bilatérales entre les entreprises marocaines et belges.