L’énergie constitue l’un des vecteurs importants de dynamisation de la coopération entre le Maroc et les pays africains, a affirmé le 23 octobre à Sotchi, le ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, M. Aziz Rebbah.

« Les établissements publics marocains ont été toujours associés à la mise en œuvre de stratégies énergétiques africaines, à travers notamment l’accompagnement des institutions publiques africaines dans leurs différents domaines d’expertises que ce soit la planification de l’offre et de la demande électrique, l’ingénierie, l’électrification rurale et les énergies renouvelables », a indiqué le ministre lors d’une conférence organisée dans le cadre du Forum économique Russie-Afrique sous le thème « Russie-Afrique: la coopération dans le secteur de l’énergie ».

Il a ainsi relevé que le Maroc se positionne actuellement via l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) comme un acteur principal sur le marché de l’électricité en Afrique grâce au savoir-faire acquis à travers ses expériences de planification, d’exploitation, de maintenance et d’électrification rurale, qui lui permettent d’être présent dans plusieurs pays africains amis, dont le Sénégal, la Gambie, le Tchad, la Mauritanie, le Mali, la Sierra Léone et le Cap Vert.

Pour sa part, l’Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN) met son expertise en matière de développement de l’énergie solaire au service de nombreux pays africains, outre l’association du secteur privé marocain en Afrique dans le cadre de partenariats gagnant-gagnant notamment dans les domaines techniques pour l’amélioration de la qualité des services énergétiques dans les pays africains.

« Vu l’expertise cumulée par les institutions marocaines et l’attractivité de son modèle énergétique, le Royaume peut faire bénéficier les pays africains de son savoir-faire dans des secteurs de technicité notamment celui de l’énergie, par le partage des expériences, le transfert des technologies et des financements bilatéraux ou multilatéraux dans le cadre d’une coopération tripartite avec la Russie », a ajouté le ministre.

Mettant en avant le rôle joué par les entreprises russes dans les domaines des énergies renouvelables, du gaz naturel, des mines, de la géologie et de l’efficacité énergétique, M. Rebbah a formulé le souhait de voir des entreprises russes établir des partenariats avec des opérateurs marocains afin d’apporter des solutions technologiques aux défis énergétiques auxquels fait face l’Afrique et permettre ainsi de généraliser l’accès à l’énergie dans le continent.

Les intervenants lors de ce panel ont été unanimes à appeler à renforcer le partenariat entre la Russie et l’Afrique dans le domaine de l’énergie dans le cadre d’une politique efficace soucieuse de préserver les richesses naturelles et de diversifier les investisseurs afin d’accorder l’accès à l’énergie à plus d’un milliard d’habitants du continent.