La consommation d’électricité a reculé de 2,2% à fin avril 2020 contre -0,6% un an auparavant, selon la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l’Économie et des finances.

La consommation d’électricité a reculé de 2,2% à fin avril 2020 contre -0,6% un an auparavant, selon la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l’Économie et des finances.

Cette évolution s’explique, d’une part, par la consommation à MT qui a accusé un repli de 1,9%, ainsi que l’électricité distribuée aux régies et la consommation d’électricité à THT et HT qui ont enregistré des baisses respectives de 4% et 16,5% et, d’autre part, par la consommation résidentielle qui a enregistré une augmentation de 6% à fin avril, explique la DTFE dans sa note de conjoncture du mois de mai 2020.

La note fait également état d’une baisse de 14% en moyenne de la demande en électricité durant la période allant du 20 mars au 14 mai en liaison avec l’arrêt de certaines industries ainsi que les hôtels, les restaurants et les commerces, ce qui s’est traduit par une baisse de la production. Parallèlement, la production locale d’électricité a reculé de 6,6% à fin avril 2020 contre +28,3% un an auparavant. Cette évolution provient des baisses allant de 2,3% au niveau des énergies renouvelables inscrits dans le cadre de la loi 13-09, à -5,6% pour la production concessionnelle et à (-11,5%) pour la production de l’ONEE, note la DTFE.