L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) vient d’achever, avec son homologue espagnol Red Eléctrica d’España (REE), le colmatage du câble de réserve n°4 de l’interconnexion Maroc-Espagne suite à la légère fuite d’huile diélectrique biodégradable détectée au niveau de ce câble le 30 juillet dernier.

Dès la survenue de l’incident, l’ONEE et REE ont mobilisé tous les moyens techniques et humains nécessaires pour effectuer la réparation en tenant compte de la profondeur du point de la fuite (environ 200 m) qui a rendu l’opération de colmatage relativement complexe, indique l’Office dans un communiqué.

Les deux liaisons qui constituent l’interconnexion entre le Maroc et l’Espagne ont été remises en service après une courte indisponibilité de quelques heures, nécessaire pour des raisons de sécurité pendant les travaux de colmatage, fait savoir la même source, soulignant que cette indisponibilité n’avait pas d’impact négatif sur la gestion des systèmes électriques marocain et espagnol.

L’interconnexion électrique entre le Maroc et l’Espagne, qui est un ouvrage commun de l’ONEE et REE avec une capacité de transit de 2 x 700 MW, est constituée de deux liaisons 400 kV, mises en service respectivement en 1997 et 2006. Ces liaisons sont elles-mêmes composées de sept câbles (trois pour chaque liaison, plus un de réserve) reliant la station terminale de Fardioua, côté Maroc à la station terminale de Tarifa côté Espagne.