Le Ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement (MEME) et Masen ont annoncé le lancement de l’appel à projets relatif au programme d’allocation de capacités dans des sites qualifiés et prééquipés par Masen pour le développement de projets photovoltaïques, d’une puissance totale d’environ 400 MW, qui constitue la première phase de Noor PV II.
Cet l’appel à projets constitue la deuxième et dernière étape du processus de sélection des opérateurs privés dans le cadre de cette 1ère phase dudit Programme.
Afin de permettre aux différents adjudicataires, retenus à l’issue de ce processus concurrentiel, de développer des projets photovoltaïques dans le cadre de la Loi 13-09, Masen mettra à leur disposition des sites qualifiés et pré-équipés ainsi que l’accès aux infrastructures de raccordement au réseau électrique national.
Plusieurs sites, répartis sur différentes régions du Royaume, ont été identifiés dans le cadre de cette première phase. La sélection tient compte d’une série de critères incluant l’adéquation à la technologie solaire PV, l’accessibilité, la topographie, l’acceptabilité environnementale et sociale ainsi que l’absence de concurrence avec d’autres activités économiques.
Ces sites sont localisés à proximité de Sidi Bennour, Kelaa Sraghna, Taroudant, Bejaad, El Hajeb et Ain Beni Mathar.
Les entreprises intéressées à participer audit programme sont invitées à télécharger l’avis d’appel à projets disponible sur le lien https://masen.local-trust.com et ce, à compter du 1er Janvier 2021.
La date limite pour la soumission des dossiers de demande de retrait du document d’appel à projets est fixée au 31 Janvier 2021 à 16h00, heure marocaine.
Il aussi insisté sur la nécessité pour l’Office de s’impliquer dans le chantier de numérisation que connaît l’administration publique à travers l’élaboration d’un plan de transformation digitale dans le but d’optimiser et d’améliorer les prestations offertes.
De son côté, le directeur général de l’ONEE a présenté un exposé sur le bilan de l’activité de l’Office au titre de l’année 2019 en matière de production de l’électricité et de l’eau potable, de l’assainissement liquide et des activités commerciales.
L’exposé a également évoqué les principales réalisations de l’Office dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action au titre de l’année en cours, notamment aux niveaux de la production de l’énergie renouvelable, de l’optimisation du réseau électrique et d’alimentation en eau potable.
A l’ordre du jour du Conseil figuraient également un rapport du contrôleur de l’Etat et un autre du comité d’audit de l’ONEE.
Au terme des travaux de cette réunion, le Conseil a approuvé le budget et le plan d’action 2021 de l’Office et nombre d’autres décisions et recommandations relatives à sa gestion.