La facture énergétique s’est établie à 44,8 milliards de dirhams au terme des onze premiers mois de l’année écoulée, en diminution de 35,7% par rapport à fin novembre 2019, selon l’Office des changes. Ce recul est dû principalement à la baisse des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils (-14,72 MMDH), précise l’Office dans son bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs de novembre 2020.
Cette évolution s’explique par l’effet prix en baisse de 33,6% (3.748 DH/T à fin novembre 2020 contre 5.645 DH/T un an auparavant), fait savoir la même source, ajoutant que les quantités importées ne baissent que de 12%.