Un nouveau laboratoire de contrôle de la qualité des carburants sera mis en place durant l’année en cours pour un montant de 10 millions de dirhams, a indiqué à Rabat, le ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah.
En réponse à une question orale à la Chambre des Représentants sur “la qualité des carburants distribués au Maroc”, posée par le groupe Justice et développement à la Chambre des représentants, M. Rabbah a souligné que son département a entamé le travail sur les normes internationales à mettre en œuvre à l’échelle nationale en matière de contrôle de la qualité des carburants.
Dans ce sens, M. Rabbah a relevé que le ministère a lancé un appel d’offres pour choisir une société spécialisée dans le contrôle de la qualité du carburant depuis son importation et son arrivée au port jusqu’à sa distribution aux stations-services.
Il a par ailleurs précisé qu’un nouveau projet de loi a été élaboré pour mettre en avant la question de compétitivité, notant que le secteur des hydrocarbures a connu l’implantation de nouvelles entreprises et stations-services, en plus d’autres sociétés et ce, après simplification des procédures pour renforcer le principe de compétitivité.
Côté contrôle, M. Rabbah a souligné que 3.400 opérations ont été menées dans les stations-services au cours de l’année 2020, soulignant que “les dossiers de 61 stations ont été déférés devant le procureur du Roi”.