Nucléaire : Le projet de PNI-SUNR au centre d’un atelier à Rabat

,
L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) a organisé, du 29 mars au 2 avril à Rabat, avec le soutien de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), un atelier national sur l’examen du projet de Plan national d’intervention en cas de Situations d’Urgence Nucléaire ou Radiologique (PNI-SUNR).
Toutes les parties prenantes nationales concernées par les situations d’urgence nucléaire et radiologique ont pris part à cet atelier, notamment le ministère de l’Intérieur, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, le ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, le ministère de la Santé et le Centre national de l’énergie, des sciences et des techniques nucléaires (CNESTEN).
Cet atelier a connu également la participation des Forces Armées Royales (FAR), la Gendarmerie Royale, la Protection Civile et la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN).
M. Khammar Mrabit, DG d’AMSSNuR, a mis en exergue l’importance particulière que revêt cet atelier qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations du conseil d’administration d’AMSSNuR le conduisant à apporter l’appui nécessaire et à assister l’Etat dans l’élaboration du PNI-SUNR).
Ce plan décrit, notamment, les responsabilités des intervenants, l’organisation et la coordination de la gestion des situations d’urgence et le système de communication et d’information et ce, conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur.
Cet atelier a porté sur l’examen du projet de plan au regard des Prescriptions générales de sûreté No. GSR Part 7 de l’AIEA qui constituera, dès sa publication, à la fois un document de référence pour se préparer à gérer un accident nucléaire ou radiologique et un guide d’aide à la prise de décision en situation d’urgence.
Ce document insistera, notamment, sur la réduction du risque par l’exploitant et sur les plans de secours visant à prévenir et à limiter les conséquences d’un accident et servira à informer le public.
Cet événement a été l’occasion de renforcer davantage les dispositions du projet du PNI-SUNR élaboré sur la base des retours d’expérience des exercices d’intervention d’urgence sur le terrain et de simulation (‘tabletop exercises’) réalisés depuis des dizaines d’années pour répondre aux différents types d’incidents ou aux accidents qui peuvent survenir dans une installation nucléaire, lors du transport de substances radioactives, dans l’exercice d’une activité nucléaire à finalité médicale, de recherche ou industrielle, en cas de dissémination volontaire ou involontaire de substances radioactives dans l’environnement ou à l’occasion de la découverte de sources radioactives orphelines.
AMSSNuR a procédé, dans le cadre de la mise œuvre de son plan d’action 2017-2021, à l’élaboration de deux projets de textes réglementaires portant sur la préparation et la conduite des interventions en cas de situations d’urgence nucléaire ou radiologique et sur le PNI.