Les atouts et perspectives du secteur des énergies renouvelables au Maroc mis en exergue en Italie

,
L’ambassadeur du Maroc en Italie, Youssef Balla, a mis en exergue les atouts du Royaume dans le domaine des énergies renouvelables, l’évolution dynamique de ce secteur et les perspectives de son développement, lors d’une réunion organisée par la Confédération des entreprises italiennes de la région Frioul-Vénétie Julienne ” Confindustria Alto Adriatico” à Pordenone, au nord-est de l’Italie.
Dans son intervention lors de cette rencontre organisée lundi soir sur le thème « Relance économique et transition écologique : le cas du Maroc », M. Balla a souligné les efforts déployés par le Royaume pour développer les énergies renouvelables, et les réalisations accomplies par le Maroc dans le domaine de l’efficacité énergétique, faisant remarquer que le Royaume a un objectif ambitieux, qui est de porter la part des énergies renouvelables à plus de 52% de son mixe énergétique à l’horizon 2030.
Il a indiqué qu’à la faveur de sa stratégie énergétique, le Maroc a lancé une dynamique de développement intégré pour de nombreux secteurs, rappelant que le nouveau plan électrique 2021-2030 repose entièrement sur les énergies propres et renouvelables.
Par ailleurs, l’ambassadeur a indiqué que le Royaume n’a pas été épargné par les répercussions de la crise sanitaire, notant en revanche que certains secteurs tels que l’agroalimentaire et l’automobile ont fait preuve de résilience et ont connu une croissance positive en 2020.
Il a ajouté que cette croissance positive est la preuve de la force économique du Maroc, grâce à l’adoption de nombreux plans et à la mise en œuvre de réformes profondes, en plus de la stabilité politique dont jouit le Royaume, ainsi que les grands chantiers de développement qui y ont été lancés.
M. Balla a rappelé, de même, que la nouvelle stratégie «Green Génération» pour la période 2020-2030, accorde une grande importance au développement de l’agriculture solidaire visant à consolider les acquis cumulés au cours des dix dernières années, en donnant la priorité à l’élément humain, afin de faire émerger une classe moyenne agricole.
D’autre part, M. Bella a souligné le rôle que joue le Maroc en tant que locomotive de développement économique sur le continent africain, mettant en avant les relations distinguées du Royaume avec ses partenaires africains.
Il a souligné, de même, que les relations entre le Maroc et l’Italie sont historiques, solides et multidimensionnelles, notant qu’elles sont renforcées au fil du temps et ont connu un nouvel élan après la signature du partenariat stratégique multidimensionnel en 2019 à Rabat.
L’ambassadeur a mis l’accent sur le rôle crucial qui incombe aux hommes d’affaires dans le renforcement des relations entre les deux pays et dans la réalisation d’un développement durable et global dans la région méditerranéenne, qui connaît actuellement des transformations majeures.
La rencontre, qui a connu la participation d’hommes d’affaires, d’opérateurs économiques et de responsables, a été l’occasion de discuter des défis, des modèles, des opportunités et des perspectives dans le domaine de la transition écologique aussi bien au Maroc qu’en Italie.