Le Royaume-Uni considère le Maroc comme “un grand partenaire” en matière de lutte contre le changement climatique, a affirmé, vendredi à Casablanca, l’ambassadeur régional pour l’Afrique et le Moyen-Orient de la Conférence des Parties des Nations Unies sur le changement climatique (COP26), Janet Rogan.
S’exprimant lors d’une rencontre sur “le rôle du secteur privé dans une transition bas carbone résiliente au changement climatique”, initiée par la CGEM et la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, en partenariat avec l’Ambassade du Royaume-Uni à Rabat, Mme Rogan a indiqué qu’à travers cette visite, le Royaume-Uni, pays hôte de la COP26 , œuvre à accompagner les acteurs du secteur privé dans la transition vers une économie bas carbone et résiliente au changement climatique.
La COP26, organisée dans ce contexte de pandémie, sera un moment très spécial en matière de lutte contre le changement climatique, a-t-elle dit, relevant qu’au-delà de cette pandémie, le monde entier est confronté aux soucis liés à l’environnement comme la désertification, la déforestation ou encore les problèmes liés à l’agriculture et l’eau potable.
De son côté, Aymen Cherkaoui, senior manager développement stratégique à la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a fait savoir que cette rencontre est une “vraie opportunité” qui s’inscrit dans la continuité de l’engagement aussi bien de la Fondation que de ses partenaires en vue de donner un nouveau momentum et une impulsion pour signifier toutes les opportunités qui sont liées à l’action et l’ambition dans ce domaine.
Il a, de même, fait observer que la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement est très focalisée sur tout ce qui concerne l’éducation au développement durable, se félicitant, à cet égard, de ce partenariat prometteur, dont le but est d’arriver à la COP26 avec des actions concrètes ancrées au Maroc et dans l’ensemble du continent africain.