L’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) a procédé, le 19 juillet dernier, à la mise en service du projet de renforcement de la production d’eau potable de la ville de Boufekrane, relevant de la préfecture de Meknès, à partir du champ captant de Haj Kaddour et Saiss, pour un débit de 35 l/s.

Ce projet, dont le coût global s’élève à 10,2 millions DH, est financé par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), indique un communiqué de l’ONEE, précisant que le projet consiste en la pose d’un linéaire de conduite de 13,5 km de diamètre de 250 mm, la construction d’une bâche de 200 m3 et l’équipement d’une station de pompage.

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement et la sécurisation de l’alimentation en eau potable de la ville de Boufekrane, contribuera, selon l’ONEE, à l’amélioration des conditions de vie de la population et au développement socio-économique de la région.

De même, l’ONEE a procédé à la mise en service du projet de renforcement de la production d’eau potable de la ville d’Azrou, relevant de la province d’Ifrane, à partir du forage N°1548/22 pour un débit de 40 l/s.

Ce projet, dont le coût global s’élève à 10,9 millions de dirhams et financé par la Banque Européenne d’Investissement (BEI), consiste en la pose d’un linéaire de conduites de 10 km, avec des diamètres variant de 250 à 315 mm, la construction, l’équipement et l’alimentation en énergie électrique d’une station de pompage, ainsi que la réalisation de 3 brises charges.

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement et la sécurisation de l’alimentation en eau potable de la ville d’Azrou, ‘’contribuera à l’amélioration des conditions de vie de la population et au développement socio-économique de la région’’.

L’ONEE a également procédé à la mise en service d’un nouveau forage d’un débit de 20 l/s destiné à l’alimentation en eau potable du centre Ouled Berhil, relevant de la province de Taroudant.

Cette nouvelle infrastructure a permis d’augmenter la capacité de production à 45 l/s, suffisante pour répondre aux besoins en eau potable du centre qui atteignent 34 l/s actuellement.

Parallèlement au renforcement de la production d’eau potable, l’Office réalisera un réservoir semi-enterré d’une capacité de 2000 m3 avec une station de pompage pour renforcer la capacité de stockage, pour un coût de 8 millions de DH et dont la mise en service est prévue début 2022