Lydec a réalisé un chiffre d’affaires (CA) de plus de 1,81 milliard de dirhams au titre du deuxième trimestre 2021, en hausse de 6,8% par rapport à la même période de l’année précédente.

Cette tendance s’explique par une reprise des ventes par rapport au deuxième trimestre 2020 (+11%) qui était fortement impacté par un confinement généralisé en lien avec la pandémie.

Néanmoins, les ventes de fluides sur T2-2021 restent encore inférieures à celles constatées en T2-2019 dues à la poursuite des effets de la pandémie sur les ventes électricité, note la même source, relevant que les recettes de travaux et de maîtrise d’œuvre ont affiché, quant à elles, une baisse de 14,2% par rapport à la même période de l’année précédente.

Dans le détail, le CA électricité au 2ème trimestre de l’année s’est établi à plus de 1,10 MMDH en hausse de 13,2% par rapport à la même période de l’année précédente, mais en retrait de 3,1% par rapport à 2019.

Sur la même période, le CA d’eau potable a atteint 364 millions de dirhams, en hausse de 5,5% par rapport au 2ème trimestre 2020.

Les investissements de la Gestion Déléguée se sont élevés, pour leur part, à 203 MDH, en retrait de 7,7% par rapport au 2ème trimestre de l’année 2020. En cumul depuis le début de l’année, ces investissements enregistrent une baisse de 23,8% pour s’établir à 285 MDH, impactés par les fortes précipitations du début d’année et des retards de mise en œuvre ou d’autorisations administratives.

A fin mars 2021, Lydec précise que le niveau d’endettement net a atteint 1,286 MMDH, en baisse de 30% par rapport à l’année dernière qui était fortement impactée par les effets de la crise sanitaire sur les encaissements clients.