Economie verte : La 27e édition du Salon ECOMONDO, du 5 au 8 novembre 2024 à Rimini

,
Energie News N°192 - 1er Juin 2024

Le parc d’expositions de Rimini (nord-est de l’Italie) accueille, du 5 au 8 novembre prochain, la 27e édition du Salon ECOMONDO, l’événement majeur en Europe et dans le bassin méditerranéen pour l’économie verte et circulaire, dans le cadre des objectifs du Pacte vert européen.
Des entreprises tournées vers l’avenir seront les protagonistes du Salon Ecomondo 2024, organisé par l’Italian Exhibition Group (IEG), avec un accent mis sur l’innovation, la technologie et les meilleures pratiques européennes, qui sont au cœur de la transition verte et de la croissance économique actuelle et future.

Après l’édition record de l’année dernière, Ecomondo 2024 se présentera à nouveau avec des chiffres et des projets, le reconfirmant comme l’événement international de référence en Europe et dans le bassin méditerranéen pour les technologies, les services et les solutions industrielles dans les secteurs de l’économie verte et circulaire, relève-t-on, notant que l’offre thématique s’élargit en mettant l’accent sur l’innovation et la technologie pour la prévention et l’atténuation du changement climatique grâce à l’utilisation du Big Data et de l’Intelligence Artificielle.

Le salon s’étalera sur 137.000 mètres carrés de surface d’exposition, comprenant deux nouveaux pavillons temporaires pour répondre à la demande croissante des entreprises. On y attend environ 900 acheteurs et délégations industrielles et institutionnelles des pays de la région des Balkans, de l’Afrique subsaharienne, de l’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et de l’Amérique latine.

Plaque tournante de la recherche et de l’innovation, Ecomondo sera un espace de partage et de co-conception des politiques du Pacte vert européen, où experts, décideurs, entrepreneurs et professionnels de l’industrie discuteront des défis et des opportunités liés à la politique environnementale et à la transition vers une économie circulaire.

Visant de plus en plus l’internationalisation, des délégations de 120 pays, 60 associations professionnelles internationales sont attendues, ainsi que la création de partenariats avec plus de 100 revues spécialisées étrangères, lors de cette nouvelle édition, afin d’être de plus en plus un lieu de rencontre pour les meilleures pratiques «Made in Europe» et la demande internationale de solutions de transition écologique.

L’événement sera également un lieu de dialogue et de discussion sur les défis de la durabilité et du développement socio-économique «vert» du continent africain, au cœur du Plan Mattei du gouvernement italien.

Les thèmes qui seront abordés au Salon Ecomondo 2024, autour desquels la zone d’exposition et le riche programme d’événements et de conférences seront développés, sont “Big data, intelligence artificielle et systèmes prédictifs pour la transition écologique et la gestion des effets du changement climatique”, “nouvelle économie spatiale pour la surveillance de l’environnement et l’observation de la terre”, “agriculture 4.0 pour maximiser les rendements et protéger les cultures” et “exploitation minière urbaine pour récupérer des matériaux précieux et critiques à partir des DEEE”.

Les six macro-domaines thématiques clés de la nouvelle édition sont complétés et enrichis par : Déchets comme ressources, cycle de l’eau et économie bleue, bioéconomie circulaire et régénérative, bioénergie et agroécologie, restauration des sites et des sols, surveillance et contrôle de l’environnement.

Par ailleurs, l’espace d’exposition se renouvelle et s’élargit. Grâce à la construction de deux nouveaux pavillons temporaires, la surface d’exposition atteindra 137.000 mètres carrés et cinq zones d’exposition sont consacrées à des projets destinés à des industries verticales, notamment la zone Textile, qui fait d’Ecomondo la capitale de la mode éthique, la zone Papier, un lieu de rencontre pour tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement du papier, et la zone Économie bleue, qui vise à minimiser les impacts négatifs sur l’écosystème marin et à favoriser sa résilience et sa régénération.

À celles-ci s’ajoute la zone Innovation, où 30 jeunes entreprises sont attendues dans la zone Start-Up et Scale-Up et le projet Green Jobs & Skills (Emplois et Compétences verts) créera un espace de dialogue entre l’offre et la demande de main-d’œuvre dans les domaines de la durabilité, des possibilités de formation et d’orientation.

Ecomondo accorde également une grande attention au monde de la génération Z, avec la deuxième édition du Prix Lorenzo Cagnoni, qui sera décerné aux trois start-ups les plus innovantes.
En outre, le salon se distingue par un programme de conférences, de séminaires et d’événements de grande envergure, coordonné par les 80 membres du Comité scientifique technique, afin d’explorer les principales innovations technologiques, réglementaires et commerciales dans les principaux secteurs de l’économie verte.

Cette année encore, l’événement accueillera les États généraux de l’Économie verte, organisés par la Fondation pour le développement durable et promus par le Conseil national de l’Économie verte, en coopération avec le ministère italien de l’Environnement et de la Sécurité énergétique.

“La durabilité et la transition écologique sont devenues des domaines stratégiques pour la compétitivité des entreprises italiennes sur les marchés étrangers”. En 2023, les exportations italiennes ont dépassé les 660 milliards d’euros, grâce, notamment, au segment de la durabilité, lequel devrait encore augmenter de 10 % cette année et de 14,1 % en moyenne au cours des deux prochaines années, sous l’impulsion croissante des processus de transition.

Ecomondo 2024 est organisé par IEG avec la collaboration notamment de la Commission européenne, du ministère italien de l’Environnement et de la Sécurité énergétique, du ministère des Entreprises et du Made in Italy, de l’Agence ICE – Agence italienne pour le commerce et l’investissement, de la Région Émilie-Romagne, de la municipalité de Rimini et de l’Association nationale des municipalités italiennes (ANCI), ainsi que plusieurs autres partenaires institutionnels.