Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement: 18.000 bénéficiaires de l'”African Youth Climate Hub”

,

Plus de 18.000 jeunes africains ont bénéficié de l’initiative “African Youth Climate Hub” (AYCH), depuis son lancement en 2019 par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, a indiqué, le 21 mai, Kenza Khallafi, chargée de l’Entité Partenariats à la Fondation.

“Plus de 18.000 membres sont inscrits jusqu’à l’année 2023 à AYCH, cette plateforme de la jeunesse africaine pour le climat avec 20 projets incubés dans 12 pays africains”, a précisé Mme Khallafi dans une déclaration à la MAP, en marge du Conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, tenu à Fès sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Hasnaa.

Mme Khallafi a relevé, dans ce sens, que ce Conseil a été l’occasion pour SAR la Princesse Lalla Hasnaa de mettre en lumière les principales réalisations de 2023, une année particulièrement “riche” pour la Fondation.

Son Altesse Royale a réaffirmé Son engagement pour la jeunesse africaine, à travers les initiatives “African Youth Climate Hub” (AYCH) et “African Green Universities and Youth Education Network” (AGUYEN).

“En ce qui concerne AGUYEN, nous sommes à 31 universités membres du réseau sur 10 pays africains”.

S’agissant des programmes phares d’éducation et de développement durable, elle a noté que plus de 3 millions d’élèves sont inscrits au programme éco-école et 40.000 à celui de Jeunes Reporters pour l’Environnement (JRE) depuis leur lancement.

“Ce succès illustre vraiment une importante évolution pour les programmes éco-écoles et JRE qui célèbrent respectivement, en 2023, leurs 17ème et 22e éditions”.

Le programme “Plages propres” a bénéficié jusqu’à présent à 109 plages avec 27 pavillons bleus, un label international et 4 marinas également pavillon bleu.

Quant à l’opération “Bharblaplastique” (plages sans plastiques), elle a reçu une distinction spéciale de la Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques au service du développement durable.

Ce programme onusien ambitionne de soutenir les efforts visant à inverser le cycle de déclin de la santé de l’océan et de rassembler les parties prenantes du monde entier derrière un cadre commun qui garantira que les sciences océaniques peuvent pleinement aider les pays à créer de meilleures conditions pour le développement durable de l’océan.

Pour ce qui est du pôle “Air Climat”, la Fondation a dispensé plusieurs formations au niveau national sur la décarbonisation et l’utilisation de l’outil bilan carbone de la Fondation au profit des entreprises partenaires.

La responsable a précisé qu’en termes de finance climat, la Fondation a dispensé des formations au bénéfice des collectivités territoriales qui ont pu créer 12 projets climatiques au niveau des 12 régions du Royaume.

“Ces réalisations et ces initiatives démontrent l’engagement de la Fondation depuis deux décennies sous les directives de SAR la Princesse Lalla Hasnaa avec un partenariat collaboratif, co-construit avec nos partenaires, que ce soit au niveau du secteur public que privé, au niveau national ou international”.

La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement a été créée en 2001 à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, afin de contribuer à la sensibilisation des citoyens aux questions cruciales de l’environnement.

La mission centrale de la Fondation est d’éduquer et de sensibiliser tous les publics à la protection de l’environnement. Elle cible en priorité la jeunesse, depuis le premier âge jusqu’aux étudiants, puis les citoyens, la société civile, les entreprises, l’administration, les collectivités territoriales, l’université et la recherche.