Mme Yasmine Arsalane, experte à l’Agence internationale de l’énergie (AIE), a animé le 20 septembre, à Benguérir, une conférence sous le thème « transitions énergétiques et transformation numérique, perspectives et enjeux à l’échelle mondiale pour le secteur de l’électricité » dans le cadre de la 2è édition du Workshop sur les Smart-Grids.

Dans son intervention, cette analyste sénior à la direction du développement durable, des technologies et des perspectives énergétiques au sein de l’AIE a analysé la situation actuelle du secteur de l’énergie au monde et les projections énergétiques pour les années à venir.
Mme Arslane a commencé son exposé par dresser plusieurs constats sur le secteur de l’énergie au niveau mondial, relevant dans ce cadre, que pour la troisième année consécutive, les investissements dans le secteur de l’énergie sont supérieurs à ceux du secteur du pétrole et du gaz.

Et de faire remarquer que pour la première fois, la population mondiale sans accès à l’électricité est tombée en 2018 sous le seuil d’un milliard, indiquant cependant que seulement 30 % de la population des pays de l’Afrique subsaharienne a accès à l’électricité.
Mme Arslane a en outre, souligné que l’électricité est un secteur en plein changement et continuera à jouer un rôle important dans notre avenir énergétique et environnemental.

Partant des rapports et des études de l’AIE, cette experte internationale a donné une analyse prospective du secteur de l’énergie à l’horizon 2040, précisant que les grandes priorités de l’AIE sont l’accès pour tous à une énergie propre, à bas coût et fiable.
L’électricité est de plus en plus le combustible de choix et va représenter 25% de la demande en énergie à l’horizon 2040, a-t-elle renchéri, rappelant que cette demande a augmenté depuis l’année 2000 à un rythme de 3% chaque année.

Tout en notant que les politiques des pays développés ont permis de modérer la consommation, elle a indiqué que la Chine est devenue le plus grand marché de l’électricité avec une croissance multipliée par cinq depuis l’an 2000, alors que les projections de l’AIE prévoient que d’ici 2040, la demande en électricité en Chine sera deux fois celle des États-Unis.

Par ailleurs, cette experte internationale a fait remarquer les énergies éoliennes et solaires vont connaitre une croissance très importante et vont devenir un des piliers du système électrique à l’avenir.

Mme Arsalane a fait savoir que l’AIE publiera le 11 novembre prochain, à Johannesburg, son rapport annuel, le World Energy Outlook (WEO) qui établit des projections énergétiques pour les années à venir en se basant sur divers scénarios et en se concentrant cette année sur l’Afrique.

Concernant les Smart-Grids, elle a noté que c’est secteur en pleine croissance, indiquant dans ce cadre, que les investissements dans les Smart-Grids ont augmenté de 10% en 2018 par rapport aux années précédentes.