La ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haité, a annoncé officiellement, hier à Paris, que la ville de Marrakech abritera en novembre 2016 la prochaine édition de la Conférence des Nations unies sur le climat (COP 22). La COP 22 à Marrakech sera celle de l’innovation en matière d’adaptation et d’atténuation aux effets du changement climatique, a souligné El Haité qui s’exprimant lors d’une séance plénière dans le cadre de la COP 21, précisant qu’elle sera l’occasion de développer des outils opérationnels dans le cadre du plan Paris-Lima, puis Paris-Marrakech. La conférence de Marrakech sera une suite logique et opérationnelle à celle de Paris, a-t-elle indiqué, mettant l’accent sur la nécessité d’œuvrer à construire un monde meilleur. “C’est l’Afrique qui va vous accueillir à Marrakech”, a-t-elle dit à l’adresse des délégués des pays qui prennent part à la COP 21, notant que “Paris-Marrakech permettra de réécrire l’histoire de l’humanité”.