Les participants à la sixième conférence générale du Comité maghrébin de l’électricité (COMELEC) ont appelé à ce que l’intégration du système électrique régional et l’accélération de la transition énergétique dans les pays maghrébins soient le levier de la complémentarité économique et le renforcement de l’unité maghrébine.
Les participants à cette conférence, organisée durant deux jours sous le thème « L’intégration maghrébine: facteur d’accélération de la transition énergétique », ont souligné que les pays maghrébins sont invités à assurer l’intégration de leur système énergétique et à renforcer leur coopération dans le domaine des énergies renouvelables en vue de bâtir un partenariat à même de réaliser la complémentarité économique dans la région.
Ils ont relevé que la région maghrébine dispose de tous les ingrédients d’une intégration économique et sociale grâce à ses réserves en pétrole et en gaz et à ses ressources minières, précisant que ce capital l’habilite à drainer d’importants investissements étrangers, avec comme conséquence la modernisation de ses infrastructures, le renforcement de l’interconnexion, de l’intégration industrielle et du positionnement de la région en tant que trait d’union entre le Nord et le Sud.
Les experts maghrébins ont également plaidé pour le partage d’expériences entre les pays maghrébins et pour la recherche de financements pour les projets communs, en plus de la modernisation des infrastructures et la connexion des réseaux électriques avec les pays du sud.
Lors de cette conférence, les experts et professionnels du secteur ont débattu de la question de la transition énergétique dans les pays du Maghreb au regard des enjeux actuels, ainsi que des évolutions et mutations que connaît le paysage énergétique sur la scène mondiale.
Les discussions ont porté sur plusieurs thèmes, dont « Quelle vision maghrébine commune pour une valorisation optimale des ressources de la région ? », « enjeux économiques et industriels des énergies renouvelables au Maghreb », « la coopération maghrébine: clé de réussite pour une meilleure intégration régionale » et « quels leviers d’accompagnement pour une transition énergétique ? ».
Créé en 1974 à l’initiative de trois entreprises électriques de la Tunisie, de l’Algérie et du Maroc, auxquelles se sont jointes les sociétés électriques de la Mauritanie et de la Libye, le COMELEC est un cadre d’échange et de concertation entre les opérateurs nationaux de l’énergie électrique dans les cinq pays du Maghreb.