Leader mondial des phosphates et dérivés, le Groupe OCP veut également renforcer son leadership sur les coûts de production. Il s’achemine vers la satisfaction de la totalité de ses besoins énergétiques via l’autoproduction. Ainsi, en profitant des évolutions récentes du cadre juridique sur les énergies renouvelables et l’autoproduction, le groupe compte en effet augmenter les 5 prochaines années ses investissements dans les énergies éolienne, solaire, hydroélectrique et la cogénération. « L’ambition est de parvenir à un mix énergétique optimal respectueux de l’environnement et d’atteindre son autosuffisance énergétique complète », a déclaré le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général du ministère, Abderrahim El Hafidi, récemment à Londres à l’occasion d’une conférence internationale organisée sur le rôle des énergies renouvelables pour une industrie minière propre et compétitive.