La loi 13-09 sur les énergies renouvelables vient d’être complétée par le projet de loi 58-15. Le but principal de cette nouvelle réforme est l’encouragement des investissements dans le secteur. Cette réforme réglementaire vise à relever le seuil de puissance installée pour les projets de production hydroélectrique de 12 à 30 MW. Elle touche également le marché électrique de sources renouvelables de basse tension, encourageant ainsi le développement de la filière industrielle des petites et moyennes installations et créant des opportunités d’emploi. En plus de ces deux volets, la réforme concerne aussi la possibilité de vendre de l’excédent d’énergie électrique, issue de sources d’énergie renouvelable d’une production privée, à des installations reliées au réseau électrique public national de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Paru dans CDM – Chantiers du Maroc – n° 135 – Janvier 2016

Article publié sur Archimedia