La consommation de l’énergie électrique a affiché une hausse de 1,4% en variation annuelle, à fin janvier 2016, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette évolution est en lien avec la bonne dynamique des ventes de l’énergie de très haute, haute et moyenne tension (HMT), utilisée, essentiellement, par le secteur manufacturier (+6,2 % après +0,9 % un an plus tôt), atténuée par la baisse de celles destinées aux distributeurs de 1,4 %, explique la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de mars 2016.
Pour ce qui est de la consommation de l’énergie de basse tension, son volume est resté quasiment inchangé comparativement à la même période de l’année passée, précise la note.
Par ailleurs, la production de l’énergie électrique a connu un léger recul de 0,6 pc au terme du premier mois de 2016, porté par le retrait de la production privée de 3,9 %, contre une hausse de celle de l’ONEE de 11,1 %.
Cette baisse a été compensée par la bonne dynamique des échanges de l’énergie électrique avec l’Espagne et l’Algérie, dont le volume des importations a augmenté de 18,6 % après une baisse de 20,4 % un an plus tôt.
Compte-tenu de ces évolutions, l’énergie nette a progressé de 1,5 % en glissement annuel, en janvier 2016, souligne la DEPF.