La Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des marocains résidant à l’étranger à la Chambre des représentants a adopté à l’unanimité, lundi 25 juillet, le projet de loi n° 42.16 portant approbation de l’accord de Paris sur les changements climatiques adopté le 12 décembre 2015, et 16 conventions internationales bilatérales et multilatérales signées par le Maroc.
La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida, a qualifié l’accord de Paris d’historique, notant que le Maroc, qui organisera la COP 22 en novembre prochain, est l’un des premiers pays à débattre cet accord au niveau du Parlement et à avoir des engagements très ambitieux eu égard à son positionnement politique, économique et géographique.
Dans leurs interventions, plusieurs membres de la commission ont indiqué que l’accord de Paris met l’accent sur la responsabilité partagée entre l’ensemble des pays en vue de préserver la planète et de garantir la justice environnementale.