La 3e édition des Emirates Energy Awards (EEA), une compétition qui récompense les initiatives éducatives visant la rationalisation de la consommation d’énergie et la promotion des énergies alternatives dans le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, sera lancée en décembre prochain, ont annoncé les organisateurs, le 5 septembre à Casablanca.

Initiée par le Conseil Suprême de l’énergie de Dubaï sous le signe « Solutions innovantes pour une énergie propre », cette édition, qui se poursuivra jusqu’au mars 2017, jouit d’une large participation des entreprises des secteurs public et privé au Maroc.

Ce prix, qui se tient chaque deux ans, s’assigne pour objectif de partager les meilleures pratiques en matière d’efficacité énergétique et de sensibiliser la population sur l’importance de la préservation des ressources énergétiques.

« Cette initiative ambitionne de promouvoir l’énergie propre, de rationaliser la consommation de l’énergie, de réduire les coûts de production et d’encourager l’innovation et la recherche scientifique dans ce domaine », a souligné le directeur de communication du Conseil Suprême de l’énergie de Dubaï, Ali El Soueidi, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cette édition.

La 3e édition de ce prix, qui a été lancé pour la première fois au cours de la saison 2012/2013, accordera une attention particulière aux projets liés à l’efficacité énergétique pour célébrer et récompenser les meilleures pratiques de rationalisation, de durabilité et d’innovation.

De son côté, Said Mohammad El Taier, vice-président du Conseil Suprême de l’énergie de Dubaï, a noté que « le choix du Maroc pour lancer ce prix s’explique par la participation sérieuse et efficace des différents secteurs et acteurs individuels du Royaume vu leur rôle important dans la valorisation des techniques et solutions développées dans le domaine de l’énergie et de la durabilité ».

Le prix offre l’occasion aux entreprises et acteurs individuels du Maroc et de tous les pays du monde de présenter des techniques et solutions modernes et développées, afin d’atteindre les objectifs souhaités dans l’amélioration et l’orientation de la consommation de l’énergie.

Pour sa part, le secrétaire général des EEA, Taear Diab, a exposé les conditions et les critères de participation aux EEA ainsi que les différentes catégories du prix, mettant l’accent sur le rôle pionnier de ce prix dans la promotion de l’innovation et de la créativité dans les domaines de l’énergie et de l’eau.

Pour Saadi Ahmad Batti El Mouhirbi, secrétaire général du Conseil Supérieur de l’Energie de Dubaï et vice-président du comité exécutif du prix, cette compétition vise à échanger les expertises, les expériences, et les idées dans le domaine de l’énergie et de l’énergie alternative et durable. « Le Royaume est considéré comme étant l’un des pays importants qui jouit de grandes expertises dans le domaine de l’énergie en général et de l’énergie renouvelable en particulier », a-t-il relevé.

Plusieurs représentants d’universités et institutions de recherches scientifiques, entreprises, organismes, et institutions de l’énergie marocains ont également pris part à cette conférence.