Le premier est un accord entre l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et First Solar, portant sur un projet de test et caractérisation des modules photovoltaïques dans les conditions climatiques locales.

L’institut marocain a également établi un partenariat avec Kiwa sur un projet de centre de certification des composantes solaires photovoltaïques.

Un autre accord signé entre l’IRESEN, Oléa Capital, la GIZ et l’Université de Beni Mellal permettra la réalisation d’une centrale photovoltaïque pilote destinée aux applications agricoles.

La structure marocaine s’est aussi associée à Paris Tech Mines et la société Transvalor pour développer des modèles de prédictions solaires journalières et intrajournalières.

Enfin, un accord de partenariat sur la recherche lie désormais l’Iresen et l’Agence malienne des énergies renouvelables.