La facture pétrolière du Maroc a enregistré une baisse de 25,1% à fin août 2016, s’élevant à 34,701 MMDH au lieu de 46,299 MMDH une année auparavant, selon l’Office des changes.

Cette diminution est attribuable à la réduction des approvisionnements en Gaz de pétrole et autres hydrocarbures de 19,4% et en énergie électrique de 30,4%, relève l’Office des changes qui vient de publier une note sur les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs du mois d’août 2016.

Dans ses statistiques provisoires, l’Office des changes fait état également d’un retrait des acquisitions d’huile brute de pétrole.

En dépit de la chute des produits énergétiques, les importations ont augmenté de 6,5% (267,639 MMDH contre 251,371 MMDH à fin août 2015). Cette hausse est imputable à l’accroissement des achats de biens d’équipement (+22,5%), de produits finis de consommation (+16%), de produits alimentaires (+16,9%) et de demi-produits (+8%).

Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués au titre des huit premiers mois de l’année 2016 par une détérioration du solde commercial de plus de 13,9 MMDH, soit une aggravation du déficit de 13% par rapport à la même période de l’année précédente.