Dans son rapport annuel, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) souligne que la production nationale d’électricité s’est élevée à 29.914,2 GWh à fin 2015, dont plus de 35% réalisée par l’Office et 64% par les producteurs privés. L’énergie électrique totale appelée a atteint, elle, 34.413 GWh, et a été satisfaite à hauteur de 14,9% par les importations.

L’ONEE a assuré plus de 35% de la production nationale d’électricité en 2015. Dans son rapport annuel, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (branche Électricité) souligne que la production nationale s’est élevée à 29.914,2 gigawatts-heures (GWh) à fin 2015, permettant de satisfaire 86,9% de la demande d’énergie. La production totale des centrales de l’ONEE s’est élevée à 10.491,674 GWh, permettant ainsi de satisfaire 30,5% de la demande d’énergie. Cette production de l’Office est constituée essentiellement du thermique (7.626,3 GWh) devant l’hydraulique (2.281,5 GWh) et l’éolien (583,9 GWh). La production solaire de l’ONEE n’a atteint que 5,664 GWh. Ce sont donc les producteurs privés d’électricité qui pèsent près de 65% (64,62%) dans la production nationale, avec 19.361,4 GWh, en augmentation de 10,2% par rapport à l’année 2014.

Selon le rapport, Taqa Morocco (ex-Jorf Lasfar Energy Company) est le premier producteur avec 14.930,8 GWh, dépassant ainsi l’ONEE, loin devant l’Énergie électrique de Tahaddart (filiale de l’ONEE, de l’espagnol Endesa et de l’allemand Siemens) qui a produit 2.490,8 GWh et Tarfaya Energy Company (filiale de Nareva et Engie) avec 1.009,7 GWh. Sur la liste des producteurs privés figurent également la Compagnie éolienne du Détroit (filiale de Theolia : 141,6 GWh et Masen (Centrale Noor 1 : 4,3 GWh).

Globalement, à fin décembre 2015, l’énergie électrique totale appelée (la demande) a atteint 34.413 GWh, en augmentation de 2,6%. La répartition de l’énergie injectée par nature de combustibles montre que la demande a été satisfaite par le charbon (49%), devant le gaz naturel (16,6%), les importations (14,9%), les énergies renouvelables (13,4%) et le Fioul+Gasoil (6%).

Concernant les ventes d’énergie électrique pour l’année 2015, elles ont atteint 29.381 GWh, en hausse de 1,9%. Les ventes à travers le réseau de distribution ONEE représentent 43,9% du total, soit plus de 12.899 GWh. Les ventes aux distributeurs tiers se sont élevées à plus de 12.362 GWh, soit 42,1%. Lydec représente 33,8% des ventes aux distributeurs, Redal 17,6%, Amendis Tanger 11,1% et la Radeema 9,6%. Viennent ensuite les ventes aux clients directs Grands Comptes qui ont atteint 4.119 GWh à fin décembre 2015 (une part de 14%). Les cimentiers ont constitué le segment d’activité le plus important en termes de consommation avec une part de 24%, suivis du secteur minier (19,6%), de la sidérurgie (18,8%) et de la chimie (16,5%). Au 31 décembre 2015, le portefeuille clients ONEE a atteint 5.392.486 clients (dont 923.742 clients à pré-paiement «Nour»), soit une évolution de 4,9% par rapport à 2014.

Les clients de la Basse tension (BT) accaparent 99,59% du portefeuille, avec 88,44% pour les ménages. Pour ce qui est du réseau de transport, à fin 2015, l’ONEE a procédé à la mise en service de divers ouvrages transport lignes et postes totalisant 1.200 MVA (méga-voltampère) en puissance et 1.308 km de lignes Haute et Très haute tensions (HT-THT).