Quatre projets académiques d’étudiants marocains dans le domaine des technologies vertes et des énergies renouvelables ont été primés, le 29 mars à Rabat, par l’Agence marocaine pour les énergies renouvelables (MASEN) dans le cadre de la 4e édition de son « Prix d’Excellence ». Un jury composé d’enseignants, de chercheurs ainsi que d’un représentant de MASEN, a remis le premier prix de la catégorie « Industrie » à Ismail Drhorhi de l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Kenitra, pour son travail sur le sujet « Amélioration du raccordement du parc éolien de Lafarge Tétouan II au réseau électrique, en concevant un circuit qui permet de garder la connexion des éoliennes même en cas des défauts du réseau électrique ». Dans la catégorie « Développement durable », l’étudiante Ibtissam Bensaadout de l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs, s’est vue décerner le premier prix pour son travail relatif à la « Conception d’un bâtiment à énergie positive : application à la tour Casablanca Finance City ». De même, Achraf El Kasmi de la Faculté des Sciences et Techniques de Tanger a été primé pour son travail de recherche sur le sujet « Dépôt chimique en phase vapeur assisté par pulvérisation pulsée (PSECVD) pour la synthèse de matériaux fonctionnels avec des propriétés catalytiques et optiques en vue des utilisations dans les domaines de l’environnement et l’énergie » et ce, dans la catégorie « Recherche appliquée ». S’agissant de la catégorie « Innovation », l’étudiante Laila Sedki de l’Ecole Mohammedia d’Ingénieurs, a été primée pour son travail sur le sujet « Système d’éclairage solaire par fibre optique ». Ces lauréats se sont vus remettre, à l’issue de la cérémonie de remise des prix, un chèque d’une valeur de 30.000 dirhams, alors que d’autres

étudiants, qui se sont vus décernés les 2e et 3e prix dans chacune des catégories, ont reçu, outre des attestations, un kit de matériel informatique. Intervenant à cette occasion, le Président de MASEN, Mustapha Bakkoury, a souligné que cette initiative a pour principale ambition de « garantir une bonne transition entre le monde académique et le milieu entrepreneurial ». C’est une manière d’encourager les lauréats de ce prix d’Excellence, mais aussi de renforcer les capacités des étudiants marocains dans le domaine des technologies vertes, en les incitant notamment à s’orienter vers les thématiques liées aux technologies vertes. Selon la Présidente du Jury, Touria Barradi, ancienne directrice de l’Ecole nationale supérieure d’électricité et mécanique (ENSEM) de Casablanca, cette édition se distingue par la présence des quatre catégories sur le podium, ainsi que l’offre d’une récompense pécuniaire, notant que les candidatures qui ont connu une forte augmentation (75 participants) cette année, ont été toutes effectuées en ligne. Elle a également mis en relief la forte présence géographique, ainsi que la consolidation de la composante genre qui a largement caractérisé cette 4ème édition du Prix d’Excellence de MASEN. Lancé par MASEN en 2013, le Prix d’Excellence est organisé en partenariat avec l’Agence de Coopération Internationale Allemande pour le Développement (GIZ). Cette initiative met à l’honneur les meilleurs travaux académiques, ainsi que les projets d’études ou de recherche d’étudiants portant sur les énergies renouvelables et leurs applications.