Les travaux du 6è Congrès mondial de l’hydroélectricité se sont déroulés du 9 au 11 mai, au Centre de Conférence des Nations Unies à Addis-Abeba, sous le thème « Pour une meilleure utilisation de l’hydroélectricité dans un monde en mutation » avec la participation de plusieurs pays. Le Maroc est représenté à cette importante par une délégation de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE).

Soutenu par plus d’une trentaine d’organisations internationales, de chefs de secteur et de gouvernements, qui jouent tous un rôle dans la définition de l’avenir de l’hydroélectricité, le Congrès mondial de l’hydroélectricité (CMH/WHC) est un forum biennal et multipartite qui rassemble des

dirigeants et des spécialistes ayant des responsabilités liées à l’hydroélectricité, autant dans les gouvernements que les secteurs de l’industrie, la finance, et également dans les agences des Nations Unies, le monde universitaire et la société civile. Dans son allocution d’ouverture, le premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, a estimé que « le développement est impensable en l’absence d’une énergie adéquate et abordable », soulignant la nécessité de la coopération internationale en la matière. Abondant dans le même sens, M. Quartey Thomas Kwesi, vice-président de la Commission de l’Union africaine, a insisté sur le rôle de l’hydroélectricité dans la lutte contre les défis énergétiques africains. Pour le secrétaire général par intérim de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA), Abdalla Hamdok, « l’énergie hydroélectrique est connue pour être l’une des sources d’énergie les plus importantes dans monde, produisant chaque année plus des trois quarts de la production mondiale d’énergie renouvelable… », notant que « nombre de pays utilisent presque exclusivement l’hydroélectricité comme électricité de base. Parallèlement, l’énergie hydroélectrique est devenue l’énergie renouvelable de choix et représente environ 80% de l’utilisation de combustibles non fossiles ». Ouvert aux participants de tous les pays et régions où l’hydroélectricité est à l’ordre du jour, le Congrès mondial de l’hydroélectricité a réuni une trentaine d’organisations internationales, des dirigeants et des spécialistes ayant des responsabilités liées à l’hydroélectricité, autant dans les gouvernements que les secteurs de l’industrie, la finance, et également dans les agences des Nations Unies, le monde universitaire et la société civile. L’objectif général de ce Congrès et des événements connexes est de fournir une plateforme internationale pour les décideurs de haut niveau ayant un rôle dans le développement et l’identification des voies de progrès dans les domaines clés de l’hydroélectricité.