Les participants au « Sommet des leaders mondiaux de l’énergie », organisé du 12 au 14 septembre à Mexico par le Conseil mondial de l’Energie (CME), ont invité les gouvernements des pays de l’Amérique latine et de l’Afrique à tirer profit de l’expérience marocaine en matière des énergies renouvelables. Lors des travaux de ce sommet, organisé sous le thème « Énergie en transition: mener par le changement », un intérêt particulier a été manifesté par le Conseil mondial de l’Energie pour le partage de l’expérience marocaine notamment avec les pays de l’Amérique latine et de l’Afrique, a souligné le secrétaire général du ministère de l’Energie, des Mines et du Développement durable, Abderrahim El Hafidi, qui représentait le Maroc à cet événement planétaire. Après avoir présenté les évolutions du secteur énergétique marocain durant les 10 dernières années et l’attractivité de son business model pour le Développement des projets des énergies renouvelables, M. El Hafidi a mis l’accent, lors de son intervention, sur les conditions de coexistence maîtrisée durant la période de la transition énergétique, entre l’ancien modèle basé sur les combustibles fossiles (notamment pour le base load et le back up flexible), et le nouveau modèle basé sur les énergies renouvelables et l’introduction des technologies flexibles et des Smarts Grid dans le système électrique national. L’accent a également été mis sur les dernières tendances en matière de repositionnement des technologies fossiles particulièrement les CCGT (combine cycle gas turbine), les USCCF (Ultra Super Critique Coal Fire) et les (pumping storage by sea water), notamment en matière de flexibilité offerte au niveau du système électrique. M. El Hafidi a soulevé à cette occasion la problématique des coûts échus du KWH produit de sources renouvelables et la nécessité de sa prise en charge par les nouveaux systèmes tarifaires. En marge des travaux de ce sommet, le secrétaire général du ministère de l’Énergie a eu des entretiens avec des chefs d’entreprises actives au niveau international dans le domaine des énergies renouvelables qui ont manifesté leur intérêt d’investir au Maroc et participer à la mise en œuvre des projets des énergies renouvelables, ainsi qu’avec des responsables d’organisations internationales actives dans le domaine de l’énergie.